Brossard Hyundai : on vise 14 % de pénétration en 2010

Posted by

Le gigantesque concessionnaire poursuit son ascension

« Qui eut cru, il y a quelques années, que nous surpasserions un jour le volume de vente de notre voisin, Toyota », affirme joyeusement Michel Lambert, propriétaire de l’immense concession Brossard Hyundai du boulevard Taschereau, qui fracasse ses records de ventes d’une année à l’autre depuis 1997 et qui suit le succès du fabricant qui a comme objectif cette année, un taux de pénétration de 14 % du marché.

« En 1997, la seule marque disponible pour le secteur était Hyundai. Bien que ça comportait un risque élevé à l’époque, j’y avais placé toutes mes économies. Mon capital de foi était fort, mais mon portefeuille, lui, était mince », se rappelle le président qui a ensuite vu son entreprise croître sans soubresaut.

Mais ne vous y méprenez pas. Bien qu’il n’ait jamais craint l’avenir, M. Lambert n’a jamais relâché le travail. Il est bien sûr de ceux qui ne comptent pas leurs heures. Et si son bureau, à l’image de la concession, est vaste, c’est qu’il recherche le confort puisqu’il y passe la majeure partie de ses semaines.

En plus de travailler sans relâche, « nous avons toujours réinvesti nos profits dans l’entreprise »,
dit-il, sachant qu’il sera bientôt temps pour sa femme et lui de profiter pleinement de vacances. En effet, si Brossard Hyundai est en croissance effrénée, le démarrage d’une toute nouvelle concession, Boucherville Nissan, l’an dernier, demande encore beaucoup d’énergie. « C’est comme d’avoir un nouveau-né à l’âge de 58 ans. Ça tire du jus ! »

Multiplier les opérations par cinq !

En 1997, l’ouverture de la concession Hyundai de M. Lambert devenait réalité à Laprairie, dans des locaux de 7 000 pieds carrés situés sur un terrain de 33 000. « Aujourd’hui, ce serait impensable d’opérer encore là-bas », selon notre interlocuteur. Brossard Hyundai quintuple cette superficie avec un immeu-
ble de 43 000 pieds carrés sur un terrain
de 180 000. Et cet espace supplémentaire permet d’offrir beaucoup plus de service
et de passer à 1 500 véhicules neufs vendus en 2009. D’ailleurs, l’énorme salle d’exposition accueille de 30 à 35 véhicules prêts
pour la livraison. Cela permet de présenter tous les modèles sur le plancher, dans les différentes couleurs.

Quant aux ventes de véhicules d’occasion, elles ont atteint 350, l’an dernier. « Évidemment, avec des véhicules neufs offerts à
9 995 $, la tâche du directeur du département des véhicules d’occasion est beaucoup plus difficile », lance-t-il.

Lire la suite sur www.affairesautomobiles.ca

 

Affaires automobiles