Service de mesure

Posted by

DANS CE DERNIER ARTICLE SUR L’ANALYSE DE SIX INDICES DE PERFORMANCE OÙ LES CONCESSIONNAIRES PEUVENT PERDRE DE L’ARGENT, JIM BELL A JETÉ UN REGARD SUR LE RATIO PIÈCES/MAIN-D’ŒUVRE.

Search optimization illustration concept

Beaucoup d’entre nous se souviennent du temps où la valeur des pièces sur une demande de travail dépassait le montant de la main-d’œuvre. C’était il n’y a pas si longtemps, lorsque vous posiez des moteurs remis à neuf, des boîtes de vitesses et d’autres composants coûteux en grandes quantités.

Mais la qualité des véhicules s’est considérablement améliorée depuis, et l’on met maintenant l’accent sur l’entretien préventif.

Cela nous amène à nous poser une question intéressante. Qu’est-ce qu’un bon ration pièces/main-d’œuvre ? Eh bien, ça dépend d’un certain nombre de facteurs. La possibilité de vendre des pièces peut être plus élevée pour certaines franchises. Certaines marques ont maintenant un service prolongé de vidange d’huile doublé d’une inspection visuelle très coûteux et créatif.

Cela entraîne de faibles ventes de pièces et des revenus de main-d’œuvre élevés – certains véhicules, par exemple, nécessitent un entretien des freins tous les 20 000 kilomètres.

On dit souvent : si on mesure, on peut s’améliorer. Alors regardons quelques notions de base.Sur une autre longueur d’onde.

Le directeur des Pièces et le directeur du Service vivent sur deux planètes différentes ! Il est incroyable de voir le nombre le directeurs des Pièces qui ne s’entendent pas avec le directeur du Service, et vice versa. Grosso modo, ils ont un ordre du jour et un style différents – opérationnel par rapport à analytique.

Selon le directeur des Pièces
Un certain nombre de directeurs des Pièces avec qui je travaille préfère vendre des pièces en gros avec une faible marge de profit plutôt que les fournir rapidement et efficacement au département de Service, même si c’est plus payant et moins risqué. Demandez à un directeur des Pièces qui est leur meilleur client ? Dans la plupart des cas, ce ne sera pas le Service.

Selon le directeur du Service
Les directeurs du Service, pour la plupart, vous diront qu’ils se paient sur le travail, pas sur les pièces, et avec la main-d’œuvre à 70 %, c’est plus payant que les pièces. Les techniciens me disent qu’ils préfèrent laisser le véhicule d’un client continuer à fonctionner avec un filtre à air obstrué que de perdre du temps au comptoir de pièces pour en prendre un neuf – une pièce qu’ils ne sont pas très souvent payés pour installer. Ça fait du sens à mes yeux !

Éléments à considérer

  • Dans certains secteurs du marché, les derniers mois ont été lents pour le département de Service. Les techniciens sont à court de travail, mais en même temps, le bac de pièces spéciales est plein. Au lieu de les faire installer, nous voyons les directeurs des Pièces occupés à retourner des pièces en utilisant leur allocation de retour;
  • Au cours de toutes ces années à conduire et à entretenir des véhicules, pas une seule fois a-t-on essayé de nous vendre un jeu de lames d’essuie-glace. Je sais pourquoi; et vous ?
  • Pour avoir déjà conduit la nuit, vous avez sans doute été étonné de voir combien de véhicules ont un phare défectueux. Avez-vous vérifié au département des Pièces pour savoir combien on avait vendu d’ampoules ?
  • Beaucoup de véhicules maintenant ont un filtre à pollen qui, habituellement coûte cher; mais souvent, les clients n’en sont pas conscients, nous non plus ! Vérifiez combien vous en avez vendus l’an dernier; la bonne nouvelle c’est que de nombreux fabricants en ont baissé le prix;
  • Certains concessionnaires pensent que le fait de vendre des pneus les place dans l’industrie du pneu. Il est vrai que nous en vendons plus maintenant; la question est combien pourrions-nous en vendre si nous nous concentrions sur cette activité ?
  • Jetez un coup d’œil à toute demande de travail de purge du liquide de refroidissement et voyez combien vous en avez faits – thermostat ou courroie. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi le client est de retour deux jours plus tard avec une fuite de liquide de refroidissement ? Il semble que, en raison de durée de vie prolongée de l’antigel dans de nombreux véhicules, certaines concessions ont cessé de vendre ce service complètement, probablement parce que les techniciens n’aiment pas le faire !

Quand nous travaillons dans des concessions, nous aimons avoir des réunions avec les techniciens et leur demander dans quel genre de travail ils vendent des pièces spécifiques.

Quand ils disent qu’ils font un bon travail, nous leur demandons alors : « Oui, où prenez-vous les pièces car elles ne sont pas vendues par votre service des Pièces ? » L’histoire des pièces est facile à vérifier. Récemment, nous avons découvert que, pendant une période de 12 mois, une concession de la région métropolitaine de Toronto avait vendu moins de 50 de leurs filtres à air rapides et seulement 30 filtres à pollen. Ce ne sont pas des chiffres insolites, et vous devez garder à l’esprit que cette concession en particulier fait un grand nombre de vidanges d’huile.

En règle générale, nous nous plaisons à fixer un objectif de 80 % pour le ratio pièces/main-d’œuvre, qui pourrait être difficile à atteindre dans certaines concessions.

Avant de terminer, voici quelques éléments de réflexion. Un directeur du Service aux États-Unis nous a passé un appel. Il a demandé pourquoi son directeur des Pièces vendra un gros filtre à carburant avec une marque de 15 % et le livrera, mais ne livrera pas une pièces à mes techniciens avec une marge de 40 % ? Une très bonne question !

Affaires automobiles