Électrification des transports

Posted by

LANCEMENT D’UN NOUVEAU SITE, LE PLUS COMPLET AU QUÉBEC SUR LES VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES

CCAQ_Site_ScreenShot

Le 9 octobre dernier, le gouvernement du Québec procédait au dévoilement de son Plan d’action en électrification des transports 2015-2020, assorti d’un budget de plus de 420 millions de dollars — plan d’action qui a pour objectifs :
• d’augmenter le nombre de véhicules électriques dans le parc automobile du Québec ;
• de participer à la lutte contre les changements climatiques, notamment en réduisant les émissions de gaz à effet de serre ;
• de réduire la dépendance énergétique au pétrole et ainsi d’améliorer la balance commerciale du Québec ;
• de contribuer au développement économique du Québec en misant sur une filière d’avenir et en utilisant l’énergie électrique disponible au Québec.

À la suite de ces développements et pour démontrer que les concessionnaires et les constructeurs sont très engagés en matière de diminution des GES, la CCAQ a créé un nouveau site dans son portail pour aider les consommateurs à trouver les modèles de véhicules électriques et hybrides offerts sur le marché et les concessionnaires qui les distribuent ; bref, les consommateurs pourront trouver plusieurs renseignements sur cette question en visitant le site http:/electrificationdestransports.com.

En effet, nous dirigeons les consommateurs vers les sites des constructeurs afin qu’ils puissent connaître les caractéristiques des véhicules, ce qui les aidera à prendre une décision éclairée sur le modèle convoité. Donc, après avoir fait son choix, le consommateur est dirigé vers les sites Internet des concessionnaires, par région, qui distribuent ce modèle.

Nous sommes fiers de cette innovation, car la CCAQ est la seule association de concessionnaires au Canada à s’être dotée d’un tel service à la population.

Les consommateurs pourront aussi y retracer les endroits où sont installées les bornes de recharge au Québec.

Programme incitatif pour l’achat ou la location d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable
Nous avons mis en ligne les programmes incitatifs offerts dont le programme Roulez électrique.
• Jusqu’à 8 000 $ de rabais à l’achat d’un véhicule électrique

Le programme Roulez électrique du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles offre un rabais à l’achat ou à la location aux particuliers, aux entreprises, aux organismes à but non lucratif et aux municipalités du Québec qui souhaitent faire l’acquisition d’un véhicule entièrement électrique, hybride rechargeable, hybride ou électrique à basse vitesse.

Programme de remboursement pour l’acquisition d’une borne de recharge
Les particuliers et les entreprises qui sont dotées d’un parc de véhicules électriques ou hybrides rechargeables, notamment les concessionnaires, peuvent bénéficier d’un soutien financier pour acheter et installer une borne de recharge à 240 volts, soit à la concession ou à leur domicile pour les particuliers.

L’aide financière offerte correspond au moindre des montants suivants :
• 50 % des dépenses admissibles; ou
• 1 000 $

Notre section comporte également des hyperliens vers les organismes publics et associations liées à l’électrification des transports.

Enfin, nous avons créé un fil d’actualité Twitter où les consommateurs trouveront de l’information relative à l’électrification des transports.

En conclusion, nous sommes très satisfaits de ce nouveau site, le plus complet au Québec, qui permet de guider les consommateurs québécois dans leur achat d’un véhicule électrique ou hybride.

Québec, le 4 décembre. 2015 /CNW Telbec – Les concessionnaires et les constructeurs d’automobiles sont très proactifs en matière de protection de notre environnement et d’amélioration constante du parc automobile québécois. Ils investissent des sommes colossales en recherche et développement pour l’amélioration d’une panoplie de technologies afin de bonifier sans cesse la qualité écologique et la sécurité de notre parc automobile.

L’industrie de l’automobile collabore sur une base régulière et active avec les instances gouvernementales. Cette collaboration a donné lieu à l’adoption de réglementations sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) aux États-Unis, au Canada et au Québec, qui a harmonisé sa réglementation avec le fédéral. Cette réglementation extrêmement rigoureuse fait en sorte que les constructeurs n’ont d’autre alternative que d’accélérer le développement de différentes technologies et d’infrastructures pour atteindre les objectifs de réduction importants de matière polluante du parc automobile. À titre d’exemple, la consommation de carburant des véhicules légers et les émissions de gaz à effet de serre diminueront de 50 % sur les modèles 2025 par rapport aux modèles de 2008.

En partenariat avec tous les constructeurs, nos concessionnaires membres travaillent très fort afin de distribuer les véhicules que les consommateurs aiment et désirent se procurer. Bref, nos membres doivent répondre aux besoins de leur clientèle.

La CCAQ et les concessionnaires reconnaissent que l’électrification des véhicules est une technologie qui favorise des bénéfices tant pour la réduction des GES que des émissions de smog. La CCAQ est fière que le Québec soit le chef de file incontesté parmi les provinces canadiennes et plusieurs États du Nord-Est des États-Unis pour les ventes de véhicules électriques rechargeables pour deux raisons principales : son électricité renouvelable peu coûteuse et une approche pragmatique d’incitatifs aux consommateurs.

Sans aucune loi contraignante, le Québec est déjà un modèle en Amérique du Nord en ce qui a trait à la vente de véhicules électriques ; en effet, plus de 50 % de ces véhicules vendus au Canada le sont au Québec.


La CCAQ est la seule association de concessionnaires au Canada à s’être dotée d’un tel service à la population.


Il est beaucoup plus productif pour l’industrie et les gouvernements de travailler ensemble sur des incitatifs plutôt que sur des mesures pour dicter quelle technologie les consommateurs devraient acheter ou alors quels véhicules les constructeurs et les concessionnaires devraient distribuer au Québec.

En adoptant une loi « zéro émission », le gouvernement se trouve à dicter aux consommateurs le choix du type de véhicule sans tenir compte de leurs besoins familiaux, professionnels, etc. Qu’advient-il s’il n’y a pas de borne de recharge dans une région rurale alors qu’une loi « zéro émission » impose la distribution d’un volume minimum par les constructeurs et les concessionnaires ? Une telle loi sera très néfaste pour l’ensemble des concessionnaires du Québec qui supportent tous les risques financiers de la distribution et du service après-vente.

Dans un contexte extrêmement concurrentiel où plus de 20 constructeurs distribuent déjà des centaines de modèles, dont des véhicules électriques et hybrides rechargeables, et un réseau de 900 concessionnaires qui se livrent une concurrence extrême qui profite aux consommateurs, nos membres ne peuvent supporter les coûts de véhicules en inventaire si les consommateurs ne veulent pas acheter en nombre suffisant.

En conclusion, c’est un non catégorique à une éventuelle loi « zéro émission ».

Les concessionnaires, tout comme les constructeurs, sont toujours disposés à travailler avec nos instances gouvernementales sur les moyens de soutenir et d’accroître l’adoption par les consommateurs d’une vaste gamme de nouvelles technologies de véhicules, y compris, bien sûr, les véhicules électriques rechargeables et les véhicules hybrides qui sont actuellement offerts sur le marché et dont la variété de modèles augmente chaque année. Les données sur les ventes de véhicules en Amérique du Nord démontrent que, avec son actuelle approche fondée sur des incitatifs, le Québec est déjà le chef de file canadien en matière de véhicule électrique.

SOURCE: Corporation des concessionnaires d’automobiles du Québec

Affaires automobiles