Les acteurs de l’industrie

Posted by

Une nouvelle série vidéo de Canadian auto dealer propose des perspectives différentes des divers acteurs de l’industrie.

Au moment où l’hiver cède le pas au printemps, où les gens commencent à respirer l’air printanier et sentent la chaleur du soleil sur leur visage, les concessionnaires d’automobiles se préparent à connaître une excellente saison de ventes.

L’année 2017 connaît un départ sur les chapeaux de roues et l’on s’attend à voir cette tendance se maintenir au cours des prochains mois du printemps et de l’été. L’inventaire, dans la plupart des cas, est gros. L’environnement financier est également fort. Le prix du carburant est relativement stable. Les programmes incitatifs des fabricants visent à éliminer les stocks accumulés.

Cependant, il y a de petits signes avantcoureurs dont il faut tenir compte. Il reste encore certains nouveaux produits 2016 dans les concessions. Les fabricants rajustent les calendriers de production à la hausse et à la baisse alors que les consommateurs continuent de migrer vers les VUS ainsi que les multisegments et s’éloignent des voitures.

La renégociation potentielle de l’ALENA pourrait avoir de graves conséquences économiques si le Canada devait en sortir. Espérons que le nouveau président américain commencera à comprendre que le Canada, le Mexique et les États-Unis sont liés de façon interdépendante dans la fabrication et l’assemblage de véhicules.

À l’échelle mondiale et plus préoccupants, les problèmes politiques actuels en Syrie, en Russie et en Corée du Nord. Espérons que ce à quoi nous assistons n’est rien d’autre qu’une démonstration de force géopolitique. Les bombardements en Syrie par les forces américaines et la position adoptée par Russie et la Chine signifient que les enjeux sont très élevés et que les esprits s’échauffent. Les essais de missiles en Corée du Nord et l’armada que le président Trump a dépêchée en mer de Corée semblent sérieux. Si un conflit régional ou mondial éclate, tous les paris entourant la vente de véhicules neufs en 2017 ne tiennent plus.

Une bonne partie, sinon tous ces problèmes, restent complètement hors de notre contrôle. Ce que nous pouvons contrôler, cependant, c’est notre façon de gérer notre entreprise tout en ignorant CNN et les autres agences de presse.

DE LA PAROLE…

Lors du Sommet de la CADA, j’ai eu la chance de réaliser des entrevues de chefs de la Direction de plusieurs groupes de concessions pour parler de leurs problèmes les plus urgents. À partir de mai, les images de ces entretiens seront diffusées chaque semaine sous le titre « Les acteurs de l’industrie » et feront partie de l’actualité électronique hebdomadaire des concessionnaires d’automobiles canadiens.

Voici certains contenus couverts dans « Les acteurs de l’industrie » :

La gestion des ressources humaines est une partie essentielle de la gestion d’un groupe de concessions — ça va bien au-delà de la masse salariale. La mission, la vision et les valeurs du groupe, sans aucun doute, pavent la voie. Ces éléments déterminent les objectifs commerciaux qui guident l’intention stratégique d’un concessionnaire. Ils décrivent également l’objectif de la concession, l’orientation future et servent de guide moral à l’entreprise tout en incitant les employés à être en accord avec le concessionnaire.

Attirer et retenir les bonnes personnes, les personnes qui partagent vos croyances et votre vision, c’est essentiel à la réussite future. Si les personnes ne poussent pas dans la même direction, ça ne répondra pas aux attentes des individus, de l’organisation ou des clients.

Les concessionnaires de groupe sont devenus des spécialistes en gestion dans un environnement où le propriétaire est absent. Certains groupes ont une participation équitable, d’autres, non — cela dépend en grande partie de la philosophie du propriétaire. Toutes les philosophies sont différentes, notre industrie recèle de nombreuses approches et des plans variés.

Un autre domaine important couvert par « Les acteurs de l’industrie » est la croissance. Certains groupes de concessions ont des aspirations à l’échelle nationale tandis que d’autres pensent purement local.

Les différentes philosophies de croissance reposent sur la grande variété de croyances des propriétaires. Pour certains, la croissance est très stratégique, tandis que pour d’autres, elle est plus opportuniste.

La croissance a plusieurs composants, et chaque groupe de concessions a ses propres particularités. Certains parlent de croissance en termes de nombre d’emplacements; d’autres, en termes de bases financières; D’autres en termes de création de leaders qui exploreront leurs propres occasions dans le cadre d’une famille élargie. Invariablement, vous verrez comment la croissance peut signifier différentes choses dans différentes organisations.

Le leadership est une philosophie de gestion qui apparaît dans certains groupes de concessions. Normalement, quand on pense leadership, on pense en termes d’adeptes qui nous suivent. Certains concessionnaires, cependant, ne veulent pas que chacun les suive comme un leader; ils veulent plutôt que chacun s’implique pour que les nouveaux leaders puissent ressortir de la masse. Cela nécessite beaucoup de cohérence, de transparence, de confiance, de partage d’idées, une culture de risque raisonnable, des valeurs très claires et le courage de respecter le programme. Le leadership m’a été décrit comme suit : « Je veux que chacun de mes employés fasse ce qui est juste quand il est avec un client, comme si j’étais là moi-même avec le client. »

… AUX ACTES

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi certains concessionnaires travaillent six jours par semaine et doivent travailler le dimanche pour rester en affaires ? Et que penser du concessionnaire qui ne semble jamais travailler, mais dont les entreprises ont beaucoup de succès ?

La gestion de concessions peut prendre plusieurs formes et plusieurs dimensions. De nombreux concessionnaires sont passés maîtres dans l’art de déléguer; certains le sont en microgestion, tandis que d’autres sont des maîtres de l’équilibre travail/ vie. Comment tous ces divers styles de gestion peuvent-ils permettre de réussir ?

Dans un monde où les concessionnaires se mesurent à l’efficacité des ventes, aux parts de marché, à la rentabilité et aux fonds de roulement, les groupes de gestion et de concessions sont tenus de respecter des normes de rendement plus élevées que contiennent leurs ententes-cadres. La gestion de concessions, tant à l’échelle d’un groupe que d’une concession unique, doit être de première classe pour répondre aux diverses attentes.

Cela ne signifie pas, cependant, qu’un concessionnaire en titre doit le faire tout seul — en fait, c’est tout le contraire. Moins il le fait, plus l’organisation devient forte, à condition qu’il y ait suffisamment d’activité commerciale, des mesures réalisables et appropriées ainsi que des plans de rémunération pour attirer et renforcer les objectifs de votre concession tout en encourageant l’organisation à obtenir des résultats élevés.

Votre travail à titre de concessionnaire en titre consiste à être au courant pour participer à la conversation. Vous devez également avoir le courage de vous retirer et de laisser les bonnes personnes que vous avez engagées faire leur travail.

Regardez le message électronique hebdomadaire de Canadian auto dealer pour voir le premier segment de « Les acteurs de l’industrie ».

Affaires automobiles