Rapport des ventes du 1er semestre 2017

Posted by

Les ventes au 1er semestre sont les plus élevées à ce jour, mais tous les constructeurs n’ont pas obtenu le même succès.

Pour la troisième année d’affilée, les ventes d’automobiles au Canada au 1er semestre 2017 ont établi un nouveau record, en hausse de 5 % sur 2016 qui a été une année record. Si la tendance se maintient, nous pourrions connaître une cinquième année consécutive de record des ventes et dépasser les 2 millions pour la toute première fois.

Mais, comme c’est toujours le cas, tous les constructeurs n’ont pas obtenu le même succès. Pour la plupart, ils vendent plus de véhicules que jamais ; cependant, certains réussissent mieux que d’autres. Voici comment nous les classons dans notre rapport semestriel des ventes :

ACURA B-

Les ventes d’Acura ont fléchi de 3,7 % en 2016, mais se sont effectivement stabilisées dans la première moitié de 2017. À la fin de juin, elles étaient à la hausse de 1,7 % – légèrement sous la moyenne de l’industrie et tributaires de la popularité des VUS MDX et RDX, sans compter les quelques ventes de la voiture de sport exotique NSX. La seule chose sur laquelle travaille le constructeur japonais, c’est la mise à niveau de sa très peu populaire berline ILX ; il est donc très peu probable que les résultats du second semestre de l’année soient meilleurs.

AUDI A+

Audi poursuit sur sa lancée au chapitre des ventes avec des gains de 16,6 % sur l’an dernier où elle avait connu une augmentation de 14,2 %. Ses ventes restent sensiblement derrière celles de BMW et de Mercedes-Benz, mais elles progressent à un rythme plus rapide. De plus, la marque allemande est en train de renverser la tendance, non seulement avec une augmentation des ventes de VUS mais également des automobiles ; elle produit régulièrement des modèles mis à jour et est bien en selle quand vient le temps de parler d’électrification et d’autonomie. Voilà qui est bien !

BMW A

Les ventes de BMW étaient en hausse de 8,6 % en 2016, mais se sont stabilisées (+0,8 %) au cours du 1er semestre de l’année – loin derrière ses principaux concurrents en termes de rythme. Le constructeur germanique a perdu un dixième de point de part de marché dans l’exercice. Il est bien installé en deuxième place du côté des marques de luxe avec une Série 3 et des VUS qui performent bien, et un nouveau X3 – son deuxième plus gros vendeur – qui se pointera cet automne. Tout se passe donc bien pour BMW !

FIAT CHRYSLER AUTOS B+

Les ventes de FCA ont fléchi de 5,3 % en 2016, ce qui lui a fait perdre un gros point de part de marché, et elles étaient encore à la baisse (-0,6 %) à la fin du 1er semestre de 2017 dans un marché plus fort que jamais. Si les ventes de Chrysler et de Dodge ont légèrement baissé et si celles de Ram sont à la hausse, c’est du côté de la marque Jeep, le Cherokee, plus particulièrement, que le bât blesse. Un nouveau Wrangler se pointera à la fin de l’année mais un peu tard pour faire une différence ; alors, comme ç’a été le cas l’an dernier, on parle de statu quo pour FCA.

FORD A+

Malgré un habituel départ lent au début de l’année, Ford est maintenant confortablement installée en première place, à la suite de ses gains de 9,3 % et de sa première place en 2016, avec un bond de 7 % au 1er semestre de 2017. Si ses ventes d’automobiles ont sensiblement baissé, comme c’est le cas partout dans le marché, ses ventes de camionnettes et de VUS ont plus que compensé ; de plus, la camionnette qui se vend le plus, la Série F, continue d’établir des records de ventes. Il n’y a pas d’autres produits de grand volume de prévus pour cette année, mais la Série F recevra quelques modifications. L’avenir semble rose.

GENERAL MOTORS A+

Il peut se passer tellement de choses en un an ! General Motors a fermé l’année 2016 avec des ventes en hausse de 1,5 % seulement ; cependant, elle rebondit avec un forte augmentation de 15,6 % au 1er semestre de cette année et une hausse de 1,3 point de sa part de marché, ce qui la place à moins de 1 000 ventes de la deuxième place détenue par FCA. Qui plus est, cette tendance est mondiale. À l’exception de Buick, les ventes de toutes les marques de GM sont à la hausse ; de plus, si les camionnettes et les VUS sonnent la charge, de nombreuses voitures font bien, plus particulièrement la Chevrolet Cruze. Si la tendance se maintient, GM pourrait bien aller chercher la deuxième position.

HONDA A+

Honda a conclu l’année 2016 avec un gain important de 6,5 % et se retrouve 12,2 % en avance sur ses chiffres de la même période de l’an dernier. La Honda Civic gagne des ventes et maintient son avance à titre de voiture la plus vendue, et toute sa gamme de VUS fait encore mieux, avec un CR-V et un HR-V revus. De plus, la camionnette Ridgeline ressuscitée constitue un véritable bonus. Avec une Civic plus grande et une toute nouvelle Accord qui arrivent, l’avenir de Honda semble rose.

HYUNDAI B

Hyundai a été légèrement à la traîne du marché en 2016 avec un gain d’à peine 1,8 %, et ses ventes ont baissé de 7,9 % dans la première moitié de 2017. Même les ventes de VUS de la marque sont en baisse, à l’exception du Tucson ; cependant, c’est au chapitre des ventes des voitures que ça se passe bien pour le fabricant sud-coréen. La Veloster seule a vu ses chiffres de ventes monter, la nouvelle Ioniq hybride a contribué légèrement, et Genesis, à titre de marque individuelle, n’a pas atteint les chiffres de ventes obtenus précédemment. Une nouvelle Accent, une Genesis G70 plus petite et un tout nouveau VUS sous-compact, le Kona, s’en viennent, mais il sera trop tard pour que cela ait un effet sur l’année.

INFINITI A

Infiniti a légèrement mieux performé que le marché en 2016 avec un gain de 6,8 % et se retrouve en avant de 8,1 % à la fin du 1er semestre par comparaison avec l’an dernier. Les ventes d’automobiles sont à la hausse, en grande partie en raison du magnifique coupé Q60, de même que les ventes d’utilitaires aidées par l’addition du VUS compact QX30. La Q50, la berline la plus vendue de la marque, fait l’objet d’un rafraîchissement mineur cet automne, et il y aura plus d’activité du côté des utilitaires l’an prochain. Infiniti devrait être en mesure de maintenir sa position dans un avenir rapproché.

JAGUAR A+

Jaguar est la deuxième marque sur le marché en termes de gains de pourcentage des ventes avec 134,1 % en 2016 et 136,3 % à la fin du 1er semestre de 2017. Et la nouvelle XE et la grosse berline XJ ont réalisé des gains, mais le gros des ventes du tout nouveau VUS F-Pace, lequel a été nommé « Véhicule mondial de l’année 2017 ». Même si cet engouement risque fort de se dissiper, un nouveau VUS compact E-Pace fera son entrée dans le marché ; les perspectives de Jaguar à plus long terme continuent d’être positives.

KIA B

Les ventes de Kia ont monté de 5,6 % en 2016, mais elles ne sont allé chercher que 1,1 % dans la première moitié de 2017, ce qui est bien en deçà de la moyenne du marché. Les Forte, Sportage et Sedona ont connu des ventes à la hausse, et l’ajout de la Niro hybride a aussi aidé ; cependant, ces gains ont effectivement été compensés par des pertes du côté de la Rio et du Rondo. Une toute nouvelle Rio devrait améliorer la situation lorsqu’elle sera disponible ; l’ajout de la berline de haute performance à propulsion Stinger suscitera un intérêt certain, sans compter que le nouveau multisegment sous-compact Stonic ravivera l’espoir de la marque.

LAND ROVER A-

Land Rover était sur une lancée en 2016 avec des ventes à la hausse de 18,4 %, mais le rythme s’est résorbé, avec des ventes en baisse de 4,4 % au cours des six premiers mois de l’année. Ce déclin provient essentiellement de la transition du traditionnel modèle LR4 vers le nouveau Discovery ; alors, la situation n’est peut-être que temporaire. De plus, un nouveau VUS intermédiaire, le Velar, est sur le point de faire ses tout premiers débuts. Comme le marché des véhicules de luxe et des VUS reste fort, Land Rover devrait se refaire une santé sous peu.

LEXUS A

Les ventes de Lexus n’ont augmenté que de 2,2 % en 2016, mais elles ont rebondi avec une augmentation de 16,6 % au cours des deux premiers trimestres de 2017. Si les ventes d’automobiles ont légèrement progressé, les gains importants se sont faits du côté des utilitaires, qui ont tous vu leurs chiffres augmenter. L’ajout du superbe coupé LC 500 et le rafraîchissement du véhicule porte-étendard, la berline LS, devrait maintenir l’intérêt pour la marque auprès des consommateurs.

MASERATI A+

Nouvellement ajoutes à la liste des marques individuelles, Maserati est la principale marque sur le marché en termes de pourcentage d’augmentation des ventes avec une hausse de 176,9 % sur l’an dernier à la fin du 1er semestre de 2017. Longtemps reconnue pour ses modèles sportifs, Maserati a ajouté le tout nouveau VUS Levante, lequel est grandement responsable de cette forte augmentation puisqu’il dépasse les chiffres de ventes de tous les autres modèles combinés. Son volume de ventes bas ne risque pas d’ébranler ses concurrents, mais ça démontre clairement la force de la marque de luxe et du marché des utilitaires.

MAZDA B+

Mazda a connu des temps difficiles en 2016 avec des ventes à la baisse de 3,5 % à la fin de l’année dans un marché haussier. Elle a rebondi avec une augmentation de 6,5 % à la fin du 1er semestre de 2017 pour au moins conserver le rythme du marché. Les ventes de voitures se sont maintenues, avec une hausse minime, ce qui représente une bonne nouvelle. Mais ce sont les véhicules utilitaires, en particulier le nouveau CX-9 et l’unique minifourgonnette Mazda5 qui sont responsables de la plupart des gains. La marque jouit d’une clientèle loyale et ses produits sont régulièrement primés ; mais il est toujours difficile d’affronter les géants de l’industrie.

MERCEDES-BENZ A+

La réputation de solidité de Mercedes- Benz se reflète dans ses ventes, à la hausse de 6 % en 2016 et de 12,2 % à la fin de juin 2017. Contrairement à la plupart des constructeurs, ses gains proviennent à la fois des ventes de voitures et des VUS, la berline de Classe C et l’utilitaire GLK étant responsables de la plus importante augmentation. Une Classe S mise à jour de façon substantielle arrivera bientôt avec toutes ses versions, de même que des améliorations mineures à d’autres modèles, dont de nouveaux moteurs ; ça bouge chez Mercedes-Benz qui devrait conserver la tête des marques de luxe.

MINI B

Les ventes de MINI, en retrait de 6,3 % en 2016, étaient à la hausse de 3,8 % pour la première moitié de l’année – principalement en raison de l’utilitaire Countryman. MINI est toujours une marque de niche, mais rien de majeur ne se passe dans un avenir immédiat ; alors, il ne faut pas s’attendre à ce que les ventes augmentent d’ici la fin de l’année.

MITSUBISHI B

Les ventes de Mitsubishi ont connu une augmentation modeste de 4,3 % en 2016, légèrement sous la moyenne du marché, mais elles sont à la baisse de 2,1 % en 2017. Les ventes de véhicules utilitaires de la marque suivent la tendance du marché, mais celles des automobiles sont à la baisse de 20 % ; de plus, la production de la Lancer, véhicule qui se vend le mieux chez Mitsubishi, cesseront à la fin d’août. Il y a un nouveau VUS Eclipse en vue qui s’insérera entre le RVR et l’Outlander. Enfin, la reprise par Nissan pourrait apporter un certain espoir à la marque. Mais il n’y a pas lieu d’être optimiste à ce moment-ci.

NISSAN A

Après un départ fort en 2016, Nissan a complété son année avec des ventes à la hausse de 2,9 %. Cependant, elle a rebondi avec un gain de 7,8 %à la fin du 1er semestre de 2017. Outre le rafraîchissement apporté à la Versa, les ventes d’automobiles sont à la baisse de façon systématique, y compris celles du Juke et de la sous-compacte Micra. Ce sont les Rogue, le Pathfinder, le nouvel utilitaire Qashqai et la camionnette Titan qui représentent le gros des gains de la marque. Il y a beaucoup de nouveaux produits à venir en 2018, mais on ne doit pas s’attendre à beaucoup de changements cette année.

PORSCHE A

Les ventes de Porsche continuent de grimper, de 10,1 % en 2016 et de 15,3 % à la fin du 1er semestre de 2017. Du côté des automobiles, les ventes de la Cayman revue et de la Panamera ont monté de façon substantielle, mais c’est le VUS Macan sport qui en est responsable, malgré un déclin des ventes de son grand frère, le Cayenne. Comme toujours, il y a de nouvelles versions des véhicules Porsche qu’on voit habituellement, et ça inclut plus de mécaniques électriques ; voilà qui explique le succès de la marque allemande.

SMART B

Étant donné des ventes basses en chiffres absolus, de petits changements peuvent entraîner une relance en termes de pourcentage des ventes. Smart a terminé l’année 2016 en hausse de 161,9 %, mais elle se retrouve à la baisse de 69,5 % par comparaison avec l’an dernier au 1er semestre de 2017. Comme c’est toujours le cas, les acheteurs de smart constituent un marché de niche, et ils ne peuvent que se multiplier en raison de l’annonce récente que toutes les smart 2018 vendues en Amérique du Nord seront mues à l’électricité. Il s’agit probablement d’une stratégie astucieuse en raison de la promotion et des incitatifs offerts par le gouvernement ; ça va passer ou ça va casser !

SUBARU A

Avec des ventes en hausse de 7,9 % et les ventes de l’an dernier qui avaient augmenté de 10.5% à la fin du 1er semestre, Subaru est sur une bonne pente, actuellement en 11e place et se rapprochant de Volkswagen en 10e position. Les gains viennent de tous les modèles de la gamme, l’Impreza et sa version WRX mises à jour en tête ainsi que son VUS Forester, son plus gros vendeur. Un nouveau VUS à 7 places fera son entrée l’an prochain ; comme sa base de clients est loyale, l’avenir de la marque semble assez sûr.

TOYOTA A-

Les ventes de Toyota ont monté de 7,7 % en 2016, mais elles étaient à la baisse de 0,8 % à la fin du 1er semestre de 2017. Les ventes de Corolla ont réalisé des gains, mais elles ont été compensées par un déclin des ventes de la Camry, de la Yaris et de la Venza du côté des automobiles ; et la disparition de la marque Scion a aussi eu un effet important. Les ventes de la plupart des VUS et de la fourgonnette Sienna étaient à la hausse, et l’ajout du C-HR a aussi aidé mais pas suffisamment pour compenser le déclin. Cependant, l’arrivée de la nouvelle Camry à l’automne pourrait bien changer la donne.

VOLKSWAGEN B

En raison du scandale des moteurs Diesel, les ventes de Volkswagen ont baissé de 14,7 % en 2016 et ont fléchi de 10,6 % sur l’an dernier à la fin de juin. Mais on sent qu’elles peuvent rebondir, le Dieselgate étant maintenant derrière, et il y a une foule de nouveaux produits à venir en Amérique du Nord. Ces nouveaux produits mettent l’accent sur le côté utilitaire et sur l’électrification. Le groupe VW est le plus gros constructeurs de voitures du monde, après tout, alors on peut s’attendre à de belles choses dans l’avenir.

VOLVO A-

Les ventes de Volvo ont fait un bond énorme de 27,5 % en 2016, en raison, surtout, de l’introduction de son tout nouveau VUS XC60. Elles se sont stabilisées depuis, en hausse de 2,6 % seulement à la fin du 1er semestre de 2017, car l’effet de nouveauté a passé. Mais la nouvelle berline S90 a resserré l’écart, et la S60 a également bénéficié d’un intérêt renouvelé pour la marque. De plus, la marque a suscité un intérêt marqué avec une annonce sur ses initiatives de véhicules électriques et autonomes. Alors, la stabilité de la marque semble assurée pour un certain temps.

Affaires automobiles