Une seule voix pour tous

Posted by

On célèbre les 75 ans d’excellence de La Corporation des associations de détaillants d’automobiles

Formée en 1941, durant la Seconde Guerre mondiale, elle a tenu sa première réunion du Conseil le 5 décembre 1941 à l’Hôtel Château Laurier, à Ottawa.

Au cours des derniers mois, les Canadiens célébraient le 150e anniversaire de la Confédération canadienne. Des festivals et des célébrations de tous types et de toutes envergures se sont tenus le et aux environs du 1er juillet dans diverses collectivités, grandes et petites, célébrant cet événement marquant.

L’année 2017 a également marqué le 75e anniversaire de la Corporation des associations de détaillants d’automobiles. Formée en 1941, durant la Seconde Guerre mondiale, elle a tenu sa première réunion du Conseil le 5 décembre 1941 à l’Hôtel Château Laurier, à Ottawa. La Corporation, connue à ce jour sous l’appellation CADA, a été la voix nationale des concessionnaires d’automobiles d’on océan à l’autre durant trois quarts de siècle. Parallèlement aux associations provinciales, la Corporation a prouvé que son pouvoir de maintien à titre de voix des concessionnaires d’automobiles canadiens est incomparable.

Les concessionnaires d’automobiles sont actuellement des membres individuels de leur association provinciale respective. Ce sont les associations provinciales qui sont membres de la Corporation. Alors, il s’agit d’une forme de partenariat en vertu duquel la Corporation et les associations se veulent la voix des concessionnaires d’automobiles au Canada ainsi que dans les provinces et les territoires. Dans ce monde de haute technologie où les frontières économiques et physiques semblent moins importantes, votre Corporation canadienne doit être une voix plus forte que jamais.

De nombreuses associations, en général, sont des organisations qui se cherchent une cause à défendre. Avec l’évolution de la technologie, l’Internet et la communication grand public multicanal, plusieurs associations considèrent que c’est un défi de maintenir leur réseau de soutien.

Les concessionnaires d’automobiles, pris collectivement, ne sont pas une cause, mais bien plutôt des contributeurs importants à l’industrie de l’automobile au Canada et au secteur de la vente au détail de l’économie canadienne ; ce sont des employeurs importants, offrant année après année à plus de 150 000 familles une stabilité financière et économique, de même que des partisans critiques de nombreuses collectivités, de gouvernements, des organismes de bienfaisance et des arts partout au Canada. Les concessionnaires d’automobiles font partie du tissu économique du Canada et, par conséquent, méritent une voix commune.

Avec quelque 3 300 concessions dans tout le Canada, tout le monde ne sera pas d’accord sur les mêmes choses au même moment. Cela signifie que travailler au bénéfice de tous les concessionnaires d’automobiles est une tâche herculéenne et, parfois, ingrate. Il est très facile pour la Corporation de se retrouver aux prises avec de nombreux projets et de perdre de vue ses objectifs. Les associations fortes gardent la tête hors de l’eau et survivent. Notre Corporation canadienne est une histoire à succès vécue.

Vos associations provinciales fournissent de très bons services à leurs membres. L’éducation à ses membres, la formation, la réglementation provinciale et le soutien aux relations avec le gouvernement, les conférences, l’information législative, les produits et services, la consultation, un leadership éclairé et d’autres initiatives font tous partie du portfolio de services qui contribue à maintenir l’environnement des affaires fonctionnel et gratifiant. Chaque lien qu’a une association provinciale avec le gouvernement est très important.

La CADA fournit un soutien important à ses membres : relations avec l’industrie, produits et services d’assurance, consultation, conseil des fabricants, leadership éclairé, information et relation avec l’international et de nombreuses autres initiatives.

Le concessionnaire a aussi un rôle important à jouer. Ce n’est qu’en s’impliquant et en participant que vos associations provinciales et la CADA découvrent les problèmes immédiats qui demandent leur attention et qui sont significatifs pour vous. Ce peut être un audit d’impôt sur le revenu, un arrangement sur un financement bancaire annulé, une vérification agressive de la rémunération du travailleur, une vérification de la garantie du fabricant, des vérifications et des enquêtes provinciales régulières, des programmes d’installations du fabricant, des approches pour la planification de la relève, les améliorations apportées au Programme national d’arbitrage des concessionnaires d’automobiles, le soutien à une formation spécifique en automobile par l’entremise d’institutions comme l’Automotive Business School of Canada du Georgia College et le soutien financier des concessionnaires lors de la retraite.

Vos associations développent des relations avec de nombreux fournisseurs de l’industrie, ce qui est très important dans le succès d’une concession. En plus de fournir des services de valeur aux concessionnaires d’automobiles, ces mêmes fournisseurs, sous la gouverne de votre association provinciale, commanditent des événements de l’industrie, donnent des bourses et des subventions et proposent des produits et des services améliorés aux membres des associations.

Je crois fermement que le rôle de l’association est de garder ses membres à l’avant-garde du commerce d’automobiles. Je crois que son mandat consiste à fournir à ses membres une exposition de pointe à de nombreuses idées différentes afin d’informer leurs membres de la gamme complète de solutions réalisables à leur disposition. Les membres sont tous différents et il est certain que chaque membre a des forces différentes liées à sa mission, à sa vision et à ses valeurs individuelles. En exposant les membres à une aussi grande panoplie de solutions et d’opinions, les associations fournissent un service de très grande valeur à leurs membres. Il est de la responsabilité du membre de tirer avantage de ces offres et de soutenir les programmes et les initiatives, en assistant en personne et en contribuant financièrement pour assurer la relève et avoir un impact à long terme.

Très souvent, le rôle de l’association est mal compris. Beaucoup de concessionnaires croient que l’association devrait s’impliquer dans les conflits entre concessionnaires et dans les situations où il y a un précédent depuis longtemps. À mon avis, ce n’est pas le rôle de votre association. Vous devez faire vos propres batailles dans certaines circonstances. Les associations devraient s’impliquer dans de nouvelles situations de mise en contexte qui pourraient avoir un effet positif ou négatif sur un grand nombre de concessionnaires. Quand un problème concerne une seule province, l’association provisoire pertinente devrait en prendre la responsabilité. Dans les situations qui touchent plusieurs provinces, les associations provinciales impliquées devraient travailler ensemble pour donner une seule voix. Lorsque ça nécessite une intervention fédérale, la CADA et ses membres provinciaux devraient travailler collectivement. Voilà comment fonctionne une fédération, et j’ai vu de première main comment cela fonctionnait au Canada.

La CADA a un as dans son jeu parce qu’elle est une organisation efficace située à Ottawa. Très peu d’associations ont un bilan aussi positif, ayant démontré de l’efficacité, de l’influence et l’accessibilité aux décideurs fédéraux afin d’obtenir des résultats. Travailler sur la colline parlementaire n’est jamais facile et requiert de la détermination. Être respecté est d’une importance critique et, selon mon expérience, l’équipe de la CADA jouit d’une crédibilité et un respect énormes.

Les associations ont des défis à la mesure de leurs membres et de l’évolution de leur industrie. Nous sommes au coeur d’un essor axé sur les consommateurs dans l’industrie, ce qui entraîne une évolution dans toutes nos entreprises. Les gens de l’extérieur de notre industrie ont une voix très forte auprès de nos clients, qu’ils soient fiables ou non. Maintenant, plus que jamais, il est essentiel que toutes nos voix soient entendues collectivement. Votre voix, vos opinions et vos observations sont importantes. Et plus que jamais, l’industrie a besoin d’une voix commune. Si nous faisons tous notre part, nous serons en mesure de célébrer les 100 ans de la Corporation en 2041.

Affaires automobiles