Manuel de l’employé : Mettez-y votre saveur !

Premier jour à votre nouveau boulot. Vous entrez avec enthousiasme dans l’espace de travail désigné. Tiens, votre prédécesseur a laissé un vieux bottin téléphonique jauni et chiffonné sur votre bureau. Erreur, il s’agit du manuel de l’employé de l’entreprise !

Cauchemar ou réalité ? En vérité, trop souvent, cette expérience est bel et bien réelle. Bien qu’un manuel de l’employé soit un outil de référence de grande importance, rien ne vous empêche d’être créatif et d’y transposer la culture de votre entreprise.

Les politiques de l’organisation relatives aux conditions d’emploi ne devraient-elles toutefois pas être prises au sérieux ? Vrai, mais le but ultime d’un tel guide est qu’il soit lu par tous les employés et intégré dans leurs tâches quotidiennes.

En fait, un manuel de l’employé devrait trouver un juste équilibre entre le « clair et concis » et le « juridique et exhaustif ». En d’autres mots, il doit pouvoir être compris facilement par le public visé et ne pas s’empêtrer dans des textes juridiques abstrus.

ATTRAYANT

Le manuel de l’employé doit être le reflet de votre entreprise. Votre organisation est-elle terne et grise ou dynamique et innovante ? Si vous avez répondu par la seconde option, délaissez vite ces modèles préfabriqués trouvés sur Google. Soyez créatif !

Pour ce qui est de l’allure, au recyclage les sempiternels documents mornes photocopiés en noir et blanc sortis tout droit d’une entreprise de pompes funèbres. Osez quelques images représentatives et de la couleur !

Évitez cependant de tomber dans les extrêmes. Vous n’êtes pas en train de décorer le sapin de Noël du Rockefeller Center.

Ok, prochaine étape : une agrafe dans le coin supérieur gauche ou perforé à trois trous pour être inséré dans un duo-tang acheté chez Dollarama ? Vous n’avez toujours rien compris ? Du style que diable avec un livre relié, un format électronique interactif ou une clé USB dans un boîtier personnalisé.

CONTENU

Bravo, votre document est maintenant attrayant ! Ne reste maintenant qu’à rendre son contenu intéressant tout en gardant un vocabulaire simple, clair et efficace.

Ensuite, allez-y de ce qui distingue positivement votre organisation aux yeux des employés : utilisation des outils et aires de service hors des heures d’ouverture, accès WiFi illimité à haute vitesse, congés rotatifs, machine à expressos, rabais substantiels sur les accessoires corporatifs, table de billard, « mercredis lunches gratuits », peu importe.

Vous pouvez compléter avec des éléments plus classiques, mais n’oubliez jamais d’y mettre de la vie d’une certaine façon. Bref, le manuel de l’employé doit être longuement mûri et sortir du cadre traditionnel. Cessez de le voir comme un document banal. Misez plutôt sur lui pour bâtir un sentiment d’appartenance qui vous placera au sommet de l’industrie.

Affaires automobiles