Le virage électrique et la formation des mécaniciens

Le monde de l’automobile est en plein changement. L’électrification est de plus en plus populaire et le gouvernement prend maintenant les mesures nécessaires pour faire avancer les choses. De plus, les constructeurs offrent maintenant plusieurs choix de modèles et les batteries des véhicules électriques offrent une autonomie de plus en plus grande alors que les coûts d’acquisition diminuent.

L’annonce du Plan pour une économie verte du gouvernement du Québec, soit l’interdiction de la vente de véhicules personnels à essence à partir de 2035, accélère aussi la transition. Le gouvernement espère ainsi que 1.5 million de véhicules électriques soient sur les routes du Québec d’ici 10 ans.

Mais, avec tout ce changement, l’industrie de la réparation automobile est appelée à s’adapter encore plus rapidement. Les véhicules électriques nécessitent moins d’entretien, mais ils demandent des manipulations différentes qui peuvent s’avérer dangereuses sans les connaissances adéquates. Une formation reconnue est donc nécessaire…

Ces formations sont déjà au programme dans quelques écoles, notamment l’École de l’automobile de Montréal, le CSS de la Capitale, le CSS de Montréal, le English-Montréal SB et le Riverside SB. Les cégeps de Saint-Jérôme et de Rivière-du-Loup offrent également une formation collégiale en technologie des véhicules électriques. Les diplômés de ces formations sont encore peu nombreux et leur valeur ajoutée commence tout juste à être reconnue.

Pour former vos employés actuels, l’association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ) a lancé le programme compétences VÉ, qui vise à offrir un cheminement de formation structuré et une certification reconnue aux travailleurs de l’industrie des services automobiles, et ce, à travers toute la province. Vous pouvez inscrire vos employés à la formation et profiter d’une subvention salariale dès aujourd’hui, en cliquant ici : https://www.competencesve.ca/

Articles similaires
Share via
Copy link