Lorsque les acheteurs ne peuvent pas recharger leur VÉ à la maison

Les solutions proposées par les concessions aux personnes qui n’ont pas de garage.

Quand elles vendent des véhicules électriques, les concessions répondent de façon récurrente aux questions fondamentales des nouveaux acheteurs : Comment recharger un VÉ à la maison ? Quel modèle convient le mieux à un certain style de vie ? À quoi ressemble l’entretien d’un VÉ ?

Mais, de plus en plus, les gens demandent aux concessionnaires quelles sont leurs options s’ils ne peuvent pas recharger leur VÉ à la maison.

Peut-être votre concession de VÉ en est-elle une de premier plan, mais cela ne facilite pas nécessairement les discussions avec les acheteurs qui ne peuvent pas effectuer la recharge à la maison, ceux qui n’ont pas de garage, notamment. Dans la plupart des cas, la situation des acheteurs potentiels ainsi que leurs solutions de recharge potentielles ne seront pas les mêmes, et ça représente un défi additionnel.

La meilleure façon de vendre un véhicule électrique lorsque l’acheteur ne peut pas effectuer la recharge à la maison consiste à proposer les solutions suivantes :

Les stations de recharge rapide DC (DCFC) :

Comme on déploie de plus en plus de stations de recharge, les stations de recharge rapide sont devenues une option plus populaire pour les personnes qui ne peuvent le faire à la maison car elles offrent une recharge complète en aussi peu que 30 minutes. Les stations DCFC fonctionnent habituellement à une puissance de 50 ou de 100 kilowatts et offrent une approche comparable à celle ses stations-service.

En d’autres termes, de la même manière qu’un conducteur fera un détour une fois par semaine environ pour faire le plein de son réservoir de carburant dans une station-service, un conducteur de VÉ fera un détour par un centre de DCFC pour recharger la batterie de son véhicule.

La recharge en bordure de rue

Les bornes de recharge de niveau 2 en bordure de rue sont de plus en plus présentes dans les rues des villes et des municipalités. Elles peuvent fournir une charge complète pendant la nuit à un VÉ standard (habituellement entre 6 et 8 heures, selon le modèle).

En mai 2021, Montréal comptait 488 bornes de recharge de niveau 2 exploitées par Circuit électrique. La plupart de ces bornes sont des bornes de recharge en bordure de rue. En mars 2020, il y en avait 422, ce qui représente une augmentation d’un peu plus de 15 % d’une année à l’autre.

« De la même manière qu’un conducteur fera un détour une fois par semaine environ pour faire le plein de son réservoir de carburant dans une station-service, un conducteur de VÉ fera un détour par un centre de DCFC pour recharger la batterie de son véhicule. »

L’un de nos employés, qui n’a pas de garage, compte principalement sur la recharge en bordure de rue depuis le début.

« Je n’ai jamais eu la possibilité d’effectuer la recharge à la maison ; alors j’utilise la recharge en bordure de rue », a déclaré Jules, comptable chez ChargeHub et propriétaire d’une Bolt 2019. « Près de mon appartement, il y a quatre bornes de recharge en bordure de rue exploitées par Circuit électrique, et je les utilise depuis plus d’un an maintenant. Cela me coûte 35 $ par mois pour les séances de recharge.

Recharge en milieu de travail

Il est aussi possible de demander aux personne qui n’ont pas de garage de vérifier auprès de leur employeur pour savoir si la recharge en milieu de travail est possible. De plus en plus, des milliers de conducteurs de véhicules électriques comptent sur la recharge sur les lieux de travail.

Grâce à une initiative mise sur pied par Ressources naturelles Canada, le Programme d’infrastructure pour les véhicules zéro émission (PIVZE), les entreprises sont en mesure d’offrir aux employés la possibilité de recharger leur Vé sur leur lieu de travail. Concrètement, ce programme a investi dans la construction de bornes de recharge en bordure de rue, sur les lieux de travail et dans des immeubles résidentiels à logements multiples entre 2019 et 2024.

Le Programme paiera jusqu’à 50 % des coûts totaux du projet, jusqu’à concurrence de 50 000 $ par unité de recharge, et jusqu’à 5 millions de dollars par projet.

Il existe également des programmes provinciaux :

  • Rabais transition énergétique Québec : 50 % des coûts d’installation totaux jusqu’à concurrence de 5 000 $ par borne de niveau 2;
  • Rabais CleanBC pour les clients de BC Hydro et de Fortis BC : 50 % des coûts d’installation totaux jusqu’à concurrence de 2 000 $ par borne de niveau 2;
  • Programme de véhicules électriques pour les municipalités en Alberta : pour les municipalités de l’Alberta, 50 % du total des coûts d’installation avant la TPS jusqu’à concurrence de 2 000 $ par borne de niveau 2 ou DCFC;
  • Rabais de la borne de niveau 2 du Yukon : 50 % des coûts d’installation totaux jusqu’à concurrence de 4 000 $ par borne de niveau 2.

Plusieurs municipalités dans tout le Canada offrent également leurs propres rabais. L’équipe ChargeHub tient à jour une liste de ces programmes à https://chargehub.com/en/charging-stations-incentives-in-canada.html

Quelle est la prochaine étape pour les acheteurs qui n’ont pas accès à la recharge de leur Vé à domicile ?

Comprendre la recharge des VÉ peut être un facteur décisif dans la décision de d’une personne d’acheter ou non un véhicule électrique. Et vous avez probablement remarqué que la liste de ces options ne génère pas comme par magie une solution complète. Cependant, c’est un excellent premier pas. Avoir plusieurs solutions d’approvisionnement rend l’adoption des VÉ plus inclusive et moins douloureuse.

Mais il y a encore beaucoup de travail à faire pour rendre la recharge des VÉ simple pour tous les acheteurs, quelle que soit leur situation de vie.

Alors que les Canadiens adoptent de plus en plus les véhicules électriques, vous pouvez participer à la conversation et proposer ces solutions à vos clients, et plus encore : passez à l’acte en profitant des programmes de rabais et offrez aux employés ayant un véhicule électrique la possibilité de faire la recharge au travail.

About Simon Ouellette

Simon Ouellette est président et chef de la Direction de ChargeHub/Mogile Technologies Inc., une entreprise située à Montréal qui fournit une expertise et des solutions logicielles à l’industrie des véhicules électriques à titre de solutions de marque maison et aussi sous la marque ChargeHub. Vous pouvez le joindre à souellette@chargehub.com

Related Articles
Share via
Copy link