Bécancour : Une nouvelle usine pour le constructeur GM et POSCO Chemical

Les représentants du constructeur automobile américain GM sont très fiers d’annoncer la construction d’une toute nouvelle usine, chez nous, à Bécancour. Ce projet d’envergure, soit une usine de production de matériaux actifs de cathode (CAM) utilisés dans les batteries lithium-ion, sera situé sur le site de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour. Destinées au marché des véhicules électriques, la construction pourrait s’amorcer en 2022 et la production d’ici 2025.

En plus de générer quelque 200 emplois dans la région, ce projet d’usine, estimé à plus de 500 millions de dollars, renforcera la notoriété du Québec dans le secteur de l’électrification des transports.

Le ministre Fitzgibbon attribue cette réussite aux efforts d’équipe déployés dans le cadre de la Stratégie québécoise de développement de la filière batterie afin d’attirer au Québec des acteurs mondiaux de l’industrie du transport terrestre. De plus, l’arrivée du constructeur à Bécancour donnera un bel élan au chantier d’électrification des transports amorcé dans le cadre de la mise en œuvre du Plan pour une économie verte 2030.

« Le Québec a toutes les ressources pour devenir un acteur d’importance sur la scène internationale dans le développement des batteries, qui sont essentielles pour délaisser les énergies fossiles et opérer une vraie transition énergétique. L’arrivée d’entreprises d’envergure telles que General Motors et POSCO Chemical confirme l’intérêt de l’industrie à investir dans notre économie. Aujourd’hui, nous franchissons une autre étape pour qu’un jour, de par le monde, des économies vertes soient propulsées par des batteries québécoises, » a mentionné Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable des régions de la Côte-Nord et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Rappelons que General Motors a dévoilé, en janvier 2021, une stratégie quinquennale basée sur la voiture électrique. Le constructeur automobile prévoit ainsi de dépenser environ 36 milliards de dollars pour développer, fabriquer et commercialiser 30 nouveaux modèles électriques à travers le monde pour 2025. L’entreprise a également l’intention d’offrir uniquement des véhicules électriques d’ici 2035.

 

Related Articles
Share via
Copy link