Comment le Canada se porte-t-il en termes de ventes de véhicules électriques ?

Un coup d’œil aux chiffres de ventes révèle quelques tendances intéressantes.

L’année 2021 n’a en aucun cas été « normale » pour les concessions canadiennes. Avec les problèmes de chaîne d’approvisionnement et les restrictions liées à la COVID qui ont varié à différents moments de l’année, il aurait été à peu près impossible de prédire comment ç’allait se passer dans le secteur des véhicules électriques.

Maintenant que 2021 est derrière nous, cependant, il est intéressant de jeter un coup d’œil à ce qui s’est passé au Canada du côté des véhicules électriques et de voir ce que l’avenir nous réserve.

La première chose qui saute aux yeux quand on examine les données d’IHS Markit sur les véhicules électriques et les hybrides rechargeables 2021 est la croissance continue des ventes année après année. Dans l’ensemble, partout au Canada, les véhicules électriques ont connu une croissance des ventes de 51 % par rapport à l’année précédente, tandis que les hybrides rechargeables ont connu une croissance de 73 % durant la même période.

Cette croissance extrêmement forte d’une année par rapport à la précédente pourrait être en partie le résultat du report de certains achats de 2020 à 2021 pour diverses raisons. Cependant, dans une industrie qui, dans son ensemble, est actuellement dans un cycle baissier en termes de volume de ventes, des pourcentages de croissance aussi élevés se démarquent certainement, même si certains facteurs circonstanciels peuvent les expliquer.

Les trois provinces les plus importantes en termes de ventes totales de véhicules électriques et de véhicules hybrides rechargeables au Canada sont, sans surprise, le Québec, la Colombie-Britannique et l’Ontario. Le Québec compte 43 % de toutes les immatriculations de véhicules électriques et de véhicules hybrides rechargeables au Canada, suivi de la Colombie-Britannique et de l’Ontario avec 28 et 23 % respectivement.

Cela signifie-t-il que tout ce qui touche les véhicules électriques pour les concessions se passe uniquement dans ces trois provinces ? Certainement pas !

Bien que l’Ontario affiche un volume global important, elle a également une population beaucoup plus importante et compte beaucoup plus de concessions d’automobiles.

Si l’on regarde le pourcentage de véhicules légers vendus qui représentait des véhicules électriques ou des véhicules hybrides rechargeables, le podium change.

La Colombie-Britannique occupe la première place avec 13 % de tous les véhicules légers vendus qui étaient des véhicules électriques ou des hybrides rechargeables. Pour ce qui est du Québec, il arrive en deuxième position avec 9,5 %. Et à la troisième place, les Territoires du Yukon ! L’auriez-vous deviné ?

Eh oui, le Yukon a dépassé l’Ontario pour la 3e place en 2021 avec 4,5 % de tous les véhicules légers vendus comme véhicules électriques ou véhicules hybrides rechargeables. Avec ses 3,3 %, l’Ontario a raté le podium.

Je crois que cette dernière statistique est la preuve que l’électrification des véhicules n’est pas seulement l’affaire des provinces les plus peuplées du Canada avec de grandes régions métropolitaines. Les concessions de partout au pays commencent à voir une augmentation des ventes de véhicules électriques.

« Les ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables à l’échelle du Canada représentent maintenant près de 4 % de l’ensemble du marché des véhicules légers. »

En termes de volume, les grandes régions métropolitaines sont, évidemment, toujours en tête avec Vancouver qui immatricule un véhicule électrique sur sept véhicules vendus en 2021, et Montréal qui immatricule un véhicule électrique ou hybride rechargeable sur neuf véhicules légers vendus.

Fait intéressant, bien que Toronto ait connu une forte augmentation de ses ventes de véhicules électriques et de véhicules hybrides rechargeables par rapport à 2021, elle accuse toujours un retard considérable par rapport aux chefs de file, avec un véhicule sur 23 vendus. Toronto était encore plus à la traîne en 2020, avec seulement un véhicule électrique ou hybride rechargeable sur 40 vendus.

Il sera intéressant de voir si Toronto peut combler l’écart de quatre à six ans qu’elle a avec d’autres grandes régions métropolitaines comme Vancouver et Montréal. Grâce à l’amélioration des initiatives de recharge des véhicules électriques à l’échelle municipale dans la région du Toronto métropolitain et à de bonnes initiatives provinciales d’OPG et d’Hydro One, les conducteurs de véhicules électriques de Toronto commencent à avoir un bien meilleur accès à la recharge.

Il sera intéressant de voir si cela sera suffisant pour que la région du Toronto métropolitain voie le nombre de véhicules électriques augmenter au rythme actuel ou si elle sera coincée à la 3e place jusqu’à ce que le gouvernement de l’Ontario suive l’exemple de la Colombie-Britannique et du Québec et encourage les achats de véhicules électriques et hybrides rechargeables.

Les ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables à l’échelle du Canada représentent maintenant près de 4 % de l’ensemble du marché des véhicules légers. D’après ce que j’ai vu au cours des deux dernières années, deux facteurs principaux sont responsables du fait que ce pourcentage ne soit pas encore à 10 %.

Primo, la disponibilité limitée à court terme des modèles déjà proposés aux clients. Il est clair que la demande est actuellement plus forte que l’offre pour les modèles existants. Cela limite le nombre de conducteurs capables de mettre la main sur un VÉ ou d’un hybride rechargeable au cours d’une année donnée.

De nombreux acheteurs ont commandé leur véhicule électrique et l’attendent, et d’autres ne pouvaient pas se permettre d’attendre et ont donc repoussé l’achat de leur véhicule électrique à leur « prochaine » voiture et ont décidé d’opter pour une dernière voiture à essence cette fois-ci. S’il y avait disponibilité, les ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables représenteraient probablement un pourcentage plus élevé des ventes globales.

Secundo, il y a le manque actuel d’options dans la catégorie des camionnettes et des VUS intermédiaires et pleine grandeur. Presque tous les grands fabricants de camionnettes ont déjà annoncé l’introduction de leur prochain modèle électrique.

Lorsque les camionnettes électriques déjà annoncées seront largement disponibles, et que l’offre sera également moins limitée pour les autres modèles de véhicules électriques, je m’attends à ce que le marché canadien passe rapidement à une croissance à deux chiffres en termes de % des ventes de véhicules électriques et de véhicules hybrides rechargeables.

About Simon Ouellette

Simon Ouellette est président et chef de la Direction de ChargeHub/Mogile Technologies Inc., une entreprise située à Montréal qui fournit une expertise et des solutions logicielles à l’industrie des véhicules électriques à titre de solutions de marque maison et aussi sous la marque ChargeHub. Vous pouvez le joindre à souellette@chargehub.com

Share via
Copy link