Travailler dans l’industrie de l’automobile, un défi stimulant !

Au Québec, le secteur de l’automobile représente plus de 45 000 emplois directs et offre un éventail de possibilités professionnelles. Du côté des concessions, le secteur se démarque par des emplois en évolution constante et à la fine pointe de la technologie. Taux de recrutement élevé, excellentes conditions de travail, salaires concurrentiels, possibilités d’avancement, formation en continu et plus encore, l’industrie offre de multiples possibilités. Malgré tout, la rareté de la main-d’œuvre qualifiée demeure une grande préoccupation pour les entreprises, tandis que les postes à combler sont encore nombreux.

Cette situation, qui perdure depuis déjà plusieurs années, a continué d’évoluer et de s’intensifier, et ce, malgré l’arrivée de la pandémie. Les temps changent, les nombreux candidats ont maintenant l’embarras du choix, et ce sont les employeurs qui doivent les séduire. Mais pas à tout prix ! Comment faire pour trouver le juste équilibre et satisfaire autant les dirigeants que les membres de leur équipe ?

Bien entendu, le recrutement international est une solution qui répond en partie aux besoins toujours grandissants, mais cette option reste de dernier recours et ne pourra jamais remplacer la mise en place de programmes efficaces afin de recruter ici même, au Québec, ainsi qu’au Canada.

L’industrie de l’automobile doit en effet miser sur un plan stratégique dans le but d’attirer et de recruter, bien sûr, mais aussi de former et d’assurer la rétention de la main-d’œuvre. Car ce n’est pas tout de faire miroiter à un étudiant ou à un candidat des conditions de travail exceptionnelles, il faut savoir tenir ses promesses.

« Car ce n’est pas tout de faire miroiter à un étudiant ou à un candidat des conditions de travail exceptionnelles, il faut savoir tenir ses promesses. »

Outre le rayonnement des métiers de l’industrie, il faut miser sur le renforcement des compétences, des pratiques de gestion des ressources humaines pour développer les nouveaux talents et assurer l’encadrement des jeunes qui veulent faire carrière dans le secteur de l’automobile, entre autres. Mais aussi pour s’adapter aux nouvelles réalités du marché de l’emploi en cernant les besoins de l’entreprise tout en offrant un milieu de travail agréable qui favorise la culture d’équipe, les relations humaines, l’avancement et le développement des compétences.

Pour que la mise en place de ces programmes visant à attirer et à fidéliser la main-d’œuvre soient efficaces, chacun doit y mettre du sien. Car c’est en misant sur nos forces et nos compétences, tous ensemble, que nous contribuerons à faire rayonner l’industrie, et que nous réussirons à combler les postes vacants avec des employés qualifiés, fiables et heureux !

Il ne faut pas non plus oublier que, dans la majorité des secteurs économiques, de nombreux travailleurs se sont réorientés vers d’autres industries étant donné l’insécurité de leur emploi. L’industrie de l’automobile, elle, demeure forte, stable et prête à accueillir de nouveaux employés.

Joignez-vous à une industrie dynamique, moderne, faites partie de la 2e plus grande force économique du Québec, rien de moins !

Related Articles
Share via
Copy link