AutoHebdo : les VÉ en tête de liste

Ce n’est pas un secret pour personne, les véhicules électriques (VÉ) sont de plus en plus populaires et bien des gens ont maintenant au sommet de leur liste l’achat, un de ces véhicules. Avec le prix de l’essence qui ne cesse de grimper, il est évident que ça trotte dans la tête des consommateurs… AutoHebdo a d’ailleurs analysé le marché et révèle une toute nouvelle étude à ce sujet.

Au Québec, voire même partout ailleurs, les véhicules électriques (VE) sont de plus en plus à l’esprit des acheteurs de voitures. D’ailleurs, on estime que 68 % des Québécois envisagent actuellement un VE pour leur prochaine voiture.

Selon une récente étude menée par AutoHebdo auprès de plus de 305 répondants québécois, 3 personnes sur 4 disent que la récente augmentation du prix de l’essence impacte directement leur désir de se tourner vers un véhicule électrique, dans le but de réduire leur dépendance au carburant.

Les recherches de véhicules électriques (VE) sur le marché d’AutoHebdo ont même grimpé en flèche en mars 2022, augmentant de 85 % par rapport à la même période l’année dernière. Parallèlement à cela, en mars, alors que les prix de l’essence commençaient à grimper, le nombre de magasineurs de voitures demandant à acheter un nouveau véhicule électrique a augmenté de 1218 % et de 105 % pour les véhicules électriques usagés sur AutoHebdo.

L’étude aussi révèle que l’économie de carburant reste la raison principale pour laquelle les VÉ sont considérés, suivi du respect pour l’environnement et de la faible maintenance.

Parmi les acheteurs de VE potentiels, Toyota (47 %) et Hyundai (39 %) sont les marques les plus considérées sur le marché. L’étude démontre aussi que les Québécois sont maintenant sûrs d’investir dans un véhicule électrique puisque 70 % des répondants pensent que l’infrastructure des véhicules électriques augmentera rapidement au cours des 10 prochaines années.

Articles similaires
Share via
Copy link