Quels sont les véhicules les plus vendus en ce début 2022 ?

Ce n’est pas un secret, des événements hors du commun comme la pandémie et les pénuries ont affecté les ventes des constructeurs automobiles. Néanmoins, les ventes sont toujours là et beaucoup de clients restent fidèles à leurs modèles préférés.

La série F de Ford est le véhicule le plus vendu au Canada depuis 2009 et le pick-up le plus vendu depuis 56 ans. Les problèmes d’approvisionnement ont toutefois été difficiles pour le constructeur…

De haut du graphique, la série F a été réduite à 3 maigres unités au premier trimestre 2022. Limité par l’approvisionnement en semi-conducteurs, la série F a connu une baisse spectaculaire de 39,8 % des ventes au premier trimestre, contre une baisse (seulement) de 14,8 % pour le RAM avec les deux modèles à 18 218 et 18 215 unités respectivement. Du côté du camion, seuls 2 des 10 meilleurs modèles ont vu leurs ventes augmenter; une augmentation de 47,0 % a propulsé le Jeep Wrangler à la septième place, avec une augmentation de 73,3 % menant le Nissan Qashqai à la dixième place.

Celle qui ravit des milliers de clients chaque année, et ce, depuis de nombreuses années, est la Honda Civic. Heureusement pour le constructeur, ce modèle est resté en tête, mais une augmentation des ventes de 25,9 % a permis à la Hyundai Elantra de revendiquer la deuxième place devant la Toyota Corolla, qui elle-même, a enregistré une baisse de 33,9 %.

Une augmentation de 81,2 % a permis à la Kia Soul de revendiquer la septième place avec une augmentation de 85,2 % pour la Dodge Charger, ce qui lui a valu la neuvième place parmi les voitures particulières.

« Les performances des ventes, au milieu des pénuries généralisées, dépendent en grande partie de l’offre disponible », a commenté Andrew King, associé directeur de Desrosiers Automotive Consultants (DAC) « créant une image des ventes inhabituelle et quelque peu déformée ». Bien que les perspectives pour le deuxième trimestre ne soient pas positives, nous attendrons de voir si la seconde moitié de l’année ramènera l’équilibre du marché un peu plus près de la normalité.

Related Articles
Share via
Copy link