Iceberg Finance — Dans la cour des grandes fintech du Canada

L’entreprise, dont la mission consiste à contribuer au rétablissement de crédit du consommateur et à permettre aux concessions d’automobiles de générer plus de ventes à l’aide de programmes exclusifs, s’est donné les moyens de surpasser ses ambitions.

L’entreprise vient de se porter acquéreur, au début du mois d’avril, de toutes les actions émises et en circulation d’iFinance Canada. La conclusion de cette entente fait de l’entreprise québécoise, déjà bien implantée dans les concessions d’automobiles du Québec, un pilier pancanadien des solutions de financement spécialisées. « Il s’agit d’une grande nouvelle ! Cette annonce fait de notre entreprise fondée il y a dix ans une importante étoile montante des fintech canadiennes. Cette transaction est en lien direct avec notre objectif de vouloir devenir un chef de file du financement spécialisé dans tout le Canada », mentionne Réal Breton, président-directeur général d’Iceberg Finance.

« Établie depuis plus de 25 ans et présente partout au pays, iFinance Canada compte plus de 10 000 fournisseurs dans les domaines médicaux, notamment les chirurgies ainsi que les soins esthétiques, dentaires, capillaires, oculaires et vétérinaires. Elle compte plus de 75 employés professionnels qui cumulent plusieurs années d’expérience dans ce type de financement spécialisé. »

« En plus de doubler le volume d’affaires de l’entreprise, la combinaison des forces des deux entités permet maintenant d’offrir des programmes de financement spécialisés encore plus complets d’un océan à l’autre. La transaction permet de plus à l’entreprise québécoise d’élargir sa panoplie d’options de financement par l’accès à la technologie d’iFinancePay développée par l’entreprise dont elle se porte acquéreur. Cette technologie permet l’émission de cartes de crédit virtuelles en temps réel. Elle facilite les achats en ligne et en succursale et permet également à l’enseigne de se positionner sur le même pied d’égalité que les plus grands prêteurs de l’industrie, en offrant aux consommateurs des solutions de financement Achetez maintenant, payez plus tard, précise Réal Breton.

Crédit virtuel

« La société ne cesse donc d’améliorer ses façons de pouvoir transiger avec les concessions de son réseau, en plus d’offrir ses solutions directement aux consommateurs sur le web. Ces solutions, qui surpassent les modes traditionnels de financement, aident les concessions d’automobiles à vendre davantage de véhicules et à augmenter leurs volumes de ventes en produits d’assurance et de garanties prolongées avec des outils qui, à partir de maintenant, serviront aussi le département des Pièces, de Service et de Carrosserie. Une nouvelle solution qui servira d’ailleurs bien la vente de pneus au changement de saison ainsi que les frais d’entretien et de réparation à effectuer sur les véhicules. Une situation qui, malheureusement trop souvent, peut représenter un souci financier important pour les consommateurs », dit Réal Breton.

« En plus de doubler le volume d’affaires de l’entreprise, la combinaison des forces des deux entités permet maintenant d’offrir des programmes de financement spécialisés encore plus complets d’un océan à l’autre. »

« La technologie déployée permet de compléter un financement en seulement quelques clics. Une fois le processus complété sur un téléphone intelligent ou un ordinateur, l’emprunteur se voit émettre une carte de crédit virtuelle en temps réel. Celle-ci peut donc servir à payer un bien ou un service sur-le-champ. Imaginez le volume d’affaires qu’une concession d’automobiles pourra faire réaliser à ses départements des Pièces, de Service ou de Carrosserie. Nous sommes un facilitateur de transactions pour permettre à la concession de faire plus d’affaires tout en aidant le client à prendre la décision de faire exécuter les travaux sur-le-champ. Cet écosystème souple qui offre des solutions de paiements adaptées au consommateur crée un environnement favorable aux transactions entre la concession et son client. »

Vent en poupe

« Déjà solidement établie au Québec, et depuis juin dernier en Ontario et dans les provinces de l’Atlantique, notre entreprise accélère ainsi sa conquêtedu marché grâce à sa présence pancanadienne. Le nouveau groupe, dont le siège social est situé à Québec, compte maintenant plus de 150 employés partout au pays. De plus, nous avons maintenant des bureaux à Toronto et à Vancouver. Grâce à ses nouveaux outils technologiques et à sa solide réputation, l’entreprise devenue nationale prévoit ainsi conclure au cours des douze prochains mois plus de 150 millions de dollars de nouveaux prêts à la consommation. Enfin, nous nous donnons deux à trois ans au maximum pour bien nous implanter partout au Canada auprès des concessions d’automobiles », conclut le président-directeur général, Réal Breton.

La société prévoit environ 18 mois pour bien intégrer cette acquisition. Elle affiche déjà ses intentions en mentionnant vouloir faire d’autres acquisitions qui contribueront à atteindre l’objectif de devenir un chef de file canadien dans le financement spécialisé.

 

À propos de Marc Beauchamp

Marc Beauchamp est concepteur, rédacteur et journaliste pigiste, il est aussi producteur de contenu multiplateforme pour médias de masse et de spécialité. On peut le joindre par courriel à marcbeauchamp1960@gmail.com

Articles liés
Share via
Copy link