Alors, vous choisissez la bleue ou la rouge ?

Pour votre stratégie marketing et les publicités de votre concession, vous faites des choix comme M. Anderson, communément appelé Neo, entre la pilule bleue et la rouge. 

Probablement sans le savoir !

Alors, vous choisissez la bleue ou la rouge ? 

  • Marketing d’interruption ou de permission ? 
  • Décision légale ou morale ? 
  • Discours politique ou authentique ?

Vous ne me suivez toujours pas car Morphéus et Trinity ne vous disent rien… C’est normal, ça fait longtemps ! La pilule bleue et la pilule rouge sont des concepts issus du film Matrix, que j’utilise comme métaphore pour expliquer les choix qui s’offrent à vous ! Oui, à l’époque j’ai rêvé d’être Morphéus… mais ce n’est que Dominic qui vous parle. 

La pilule bleue, dans Matrix, représente le choix de rester dans une ignorance satisfaisante, de vivre dans un certain confort et un confort certain, sans peur ni trop de besoins, une prison qu’on trouve belle et satisfaisante dans la réalité simulée des machines. Et non je ne parle pas ici des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) qui s’appellent maintenant AMAMA (Apple, Microsoft, Alphabet, Meta et Amazon).

Donc la bleue, c’est un peu rester comme vous êtes, le statu quo. 

Dans les 3 choix, vous faites du marketing d’interruption, en prenant des décisions légales et en tenant un discours politiquement correct ! 

Le marketing d’interruption est la base de vos publicités qui, traditionnellement, sont axées sur la vente d’un produit ou d’un service qui apporte de la valeur au marché ou à l’audience cible. Comme j’aime le vulgariser en expliquant les pubs sur nos médias sociaux : « M. Tartempion est en pause au travail ou à la maison, bien assis, il navigue ! » Donc, vous devez attirer son attention pour lui proposer votre publicité, votre offre ou votre message.

Les décisions légales, c’est le minimum que vous allez faire avec vos partenaires et à l’interne, pour respecter la loi 25 avec la bannière de consentement sur votre site web, votre collecte et l’utilisation des données personnelles de vos clients, la désignation de votre responsable de la protection des renseignements personnels, votre comité interne, etc.

« La pilule rouge, quant à elle, fait référence au choix de vouloir apprendre la « vérité de la réalité », potentiellement dérangeante, qui est plus dure et difficile à vivre avec son avenir incertain. »

Le discours politiquement correct, c’est de continuer à promouvoir la publicité du fabricant avec la coop, de faire des publications de véhicules ou de services, des publicités axés sur le prix et ne pas personnaliser votre image de marque. Poursuivre avec « la concession n’est pas plus forte que la marque ! »

La pilule rouge, quant à elle, fait référence au choix de vouloir apprendre la « vérité de la réalité », potentiellement dérangeante, qui est plus dure et difficile à vivre avec son avenir incertain. 

Elle permettrait de s’échapper dans le monde réel en se libérant du contrôle asservissant du monde onirique généré par les machines. Cette fois, je ne parle pas du nouveau groupe d’entreprises les plus disruptives, les NATU : Netflix, Airbnb, Tesla et Uber. Donc la rouge, c’est de vouloir changer, en savoir plus et faire mieux dans le futur !

Dans les 3 choix, vous faites du marketing de permission, en prenant des décisions morales et en tenant un discours authentique ! 

Le marketing de permission a été popularisé en 1999 dans un livre de Seth Godin qui la définit comme « …le privilège (et non le droit) de délivrer des messages anticipés, personnels et pertinents à des personnes qui souhaitent réellement les recevoir ». Donc avoir une relation de confiance comme base d’affaire. Votre base de données clients actuelle et votre utilisation du marketing par courriel ou sms sont des exemples concrets de marketing de permission. Vous pourriez avoir sur votre bannière de consentement une explication simple des avantages pour vos visiteurs d’accepter vos fichiers témoins car ils leurs permettront des avantages lors de leur expérience de navigation. Et si les publicités devenaient des histoires, des conversations avec le personnel et les clients, tout ce qui a rapport aux relations humaines et non aux produits… C’est le travail de votre constructeur non ?

Les décisions morales, c’est choisir d’aller plus loin que le minimum exigé par la loi aujourd’hui. C’est baser vos décisions sur la transparence et la simplicité de vos interactions avec vos clients et non pas sur la loi à respecter. Il y a encore des occasions dans des zones grises que certains voudraient exploiter, mais vous allez penser au client en premier et non à votre intérêt de collecter le plus de données possible. Car l’un des avantages d’avoir eu la permission, c’est que les données que vous collectez sont bonnes et validées par le client. Au lieu d’essayer d’avoir le plus possible peu importe la méthode de collection, on a une base plus propre, nettoyée et optimisée. Prête à être activée !

Le discours authentique, c’est être vous et votre équipe, sur les médias sociaux. Connecté d’humain à humain et non pas de concession à client… Ce sont les nouveaux formats de contenus, les vidéos sur TikTok et YouTube, pour le moment. Au lieu d’avoir la même publicité que toutes les autres concessions, vous mettez de l’avant les raisons pour lesquelles les clients vous choisissent et vous sont fidèles. C’est donner la parole à vos clients, faire du marketing RH, être authentique, transparent et facilitateur en apportant de la valeur. N’est-ce pas là ce que les clients veulent comme expérience de magasinage et d’achat ?

Donc vous demeurez conservateur avec la pilule bleue ? Vous allez vous laisser bercer par le courant et suivre la masse ?

Ou vous faites le choix novateur de la rouge ? Celui de réinventer votre perception et de recommencer à communiquer avec vos clients et vos employés !

Je sais, ce n’est pas facile. L’inconnu, l’incertitude, le changement.

« Au lieu d’avoir la même publicité que toutes les autres concessions, vous mettez de l’avant les raisons pour lesquelles les clients vous choisissent et vous sont fidèles. »

M. Anderson aussi ne l’a pas trouvé facile au début.

Ah oui, vous ne pouvez pas aller consulter l’Oracle pour vous aider dans votre choix. Il est en confinement Covid… pas facile ! Vous devez vous fier à votre instinct, à votre intuition.

Mais habituellement, les meilleures décisions pour le long terme sont ainsi prises par comparaison avec celles de la raison capitaliste et à court terme.

Je vous souhaite de bonnes affaires, du marketing agréable et de magnifiques rencontres !

Considérez-vous comme salué !

Related Articles
Share via
Copy link