Répondre à la demande et faire face à l’avenir : quels constructeurs sont en bonne position ?

September 30, 2022

Porsche Macan

Les difficultés se poursuivent pour les constructeurs d’automobiles, et certains relèvent les défis avec plus de succès que d’autres. Voici comment nous les avons évalués :

Àmi-chemin en 2022, l’industrie de l’automobile n’a pas seulement échoué à se remettre des baisses de ventes attribuées à la pandémie de COVID-19, mais elle a également pris plus de retard. Ce déclin continu est principalement dû aux problèmes mondiaux persistants du côté de l’offre qui ont commencé avec la pénurie de semi-conducteurs, mais qui se sont étendus pour inclure un large éventail de composants et de matériaux.

Alors que l’offre de véhicules reste encore à la traîne derrière la demande, cette demande est maintenant également menacée par l’inflation galopante et la hausse correspondante des taux d’intérêt. Ainsi, comme les problèmes liés à l’offre sont lentement résolus, le défi consistera à satisfaire rapidement la demande refoulée restante avant qu’elle ne s’épuise.

Dans ce scénario catastrophe, les chiffres de ventes des constructeurs d’automobiles individuels continuent de refléter leur capacité à gérer l’offre autant ou plus que la demande pour leurs produits. C’est dans ce contexte que nous présentons notre bilan semestriel 2022 des constructeurs d’automobiles.

Voici, en ordre alphabétique de fabricants, comment nous les avons classés en fonction des chiffres de ventes relatifs et des changements, des changements du côté des parts de marché ainsi que de leurs perspectives pour le reste de l’année et au-delà, en tenant compte du produit en cours de développement. Comme toujours, vous pouvez ou non être d’accord !


Acura : B-

Les ventes d’Acura sont tombées bien en deçà de la norme du marché au 1er semestre ; ses multisegments-phares les plus vendus, les MDX et RDX, connaissent de fortes baisses. L’adoption de l’appellation Integra, autrefois emblématique, au remplacement de l’ILX basée sur la Civic pourrait aider au 2e semestre, mais il n’y a pas d’autre nouveau produit à venir à court terme, alors qu’Acura se prépare à un avenir entièrement électrique.


Audi : A

Audi a connu un 2e trimestre difficile, principalement en raison des limites de production, mais elle a maintenu sa part de marché tout au long du 1er semestre grâce aux fortes ventes de ses nouveaux multisegments A3 et Q5 construits aux États-Unis. Sa gamme de produits reste large, y compris plusieurs VÉB, et il y a beaucoup de nouveaux produits à venir, donc tout devrait se stabiliser. 


BMW : A

Après avoir cédé une partie de sa part de marché en 2020-2021, BMW a repris son rythme et devancé le marché tout au long du 1er semestre de 2022, avec une part de marché à la hauteur de celle de 2019. Les X3 et X5 construits aux États-Unis sont les plus gros vendeurs d’une large gamme de produits auxquels elle ajouté des VÉB, et il y a un flux constant de nouveaux produits à venir. BMW est de retour !


FCA/Stellantis : B+

Durement touchée par la crise des micro-processeurs dans un premier temps, Stellantis a rebondi en 2022 pour restaurer sa part de marché perdue sinon sa troisième place des ventes, ravie par Toyota. Bien que ses voitures construites au Canada se soient bien comportées, la majeure partie de la force de Stellantis provient de sa vaste gamme de produits Jeep. Il y a des signes encourageants, mais ils sont teintés d’incertitude.


Ford : A

Comme Stellantis, Ford a très bien performé dans le marché, regagné des parts de marché perdues en 2021 et retrouvé son statut traditionnel de meilleure vendeuse. Les produits récents, y compris les Mach E, Bronco et Maverick, fonctionnent bien ; la Série F n’est pas en baisse de beaucoup, et son modèle Lightning est en tête du côté des camionnettes électriques. Tout semble normal chez Ford pour l’instant.


General Motors : A-

Après un lent début d’année, GM s’est renforcée en termes de ventes au 2e trimestre, mais s’est encore légèrement retrouvée à la traîne dans le marché à la fin du semestre et a perdu des parts de marché par rapport à l’an dernier. Les ventes ont diminué de façon relativement égale dans toutes les marques. Un certain rafraîchissement du côté des camionnettes promet une aide à court terme, mais l’introduction des nouveaux produits importants seront à faible volume pour le reste de l’année.


Genesis : A+

Même si Genesis est encore une nouvelle venue sur le marché, elle a déjà dépassé plusieurs concurrents établis de longue date en termes de ventes et a doublé sa part de marché par rapport à l’an dernier. Elle a rapidement élargi sa gamme de modèles, y compris l’ajout récent du GV60 entièrement électrique, avec la promesse de beaucoup plus à venir.


Honda : C

Après deux ans de baisse de ses ventes, Honda a retrouvé une certaine régularité au 2e semestre de 2021, mais a encore reculé au 1er semestre 2022, perdant encore 1,4 % de part de marché par rapport à la même période de l’an dernier et tombant à la 6e place au classement. La nouvelle Civic et le nouveau CR-V construits au Canada, avec des hybrides à venir, promettent des améliorations en termes de ventes, et elles demeurent essentielles.


Hyundai : A+

Hyundai a non seulement obtenu d’excellents résultats dans le marché et augmenté sa part de marché – en hausse de 0,7 % par rapport à l’an dernier – mais elle a dépassé Honda pour revendiquer la 5e place du classement des ventes. Elle figure parmi les pionnières de la transition VÉB, a un flux constant de nouveaux produits et semble prête à continuer à croître de façon constante.

Hyundai Ioniq 5


Infiniti : B

Après avoir perdu un tiers de sa part de marché en 2020, Infiniti s’est effectivement stabilisée depuis. L’augmentation des ventes d’utilitaires QX55 et QX60 rafraîchis en 2022 a suffisamment compensé les baisses d’autres modèles pour suivre la baisse mondiale du marché. Les rumeurs suggèrent un avenir entièrement électrique, mais, pour l’instant, c’est le statu quo.


Jaguar : D

Jaguar est en difficulté. Les ventes canadiennes sont en baisse des deux tiers par rapport à celles, déjà déprimantes, de l’an dernier ; il s’agit donc d’une entreprise en pleine tourmente qui ne voit pas un répit immédiat en vue. Le plan à long terme consiste à faire en sorte que la marque obtienne un résultat supérieur au marché et de la rendre entièrement électrique d’ici 2025. Mais elle doit d’abord survivre jusque-là.


Kia : A-

Après avoir été l’une des marques les plus performantes de l’industrie en 2021 et au 1er trimestre 2022, Kia s’est butée à un obstacle au 2e trimestre. Les ventes, qui avaient régulièrement dépassé le marché jusque-là, ont chuté de manière spectaculaire dans l’ensemble de la gamme ; seul le véhicule utilitaire urbain (VUU) Seltos a fait des gains. Il y a beaucoup de nouveaux produits à venir pour une croissance continue ; espérons donc qu’il s’agit d’un revers temporaire.


Land Rover : B

Land Rover s’en est toujours mieux tirée que Jaguar. Cependant, avec des ventes en baisse de plus de 50 % en 2022, sa capacité de production est clairement en difficulté. Le Defender introduit l’an dernier est le meilleur vendeur de la marque, et il y a de nouveaux Range Rover et Range Rover Sports qui combleront le vide une fois qu’un « carnet de commandes record » pourra être rempli.


Lexus : A+

Lexus continue de mieux performer que le marché, égalant presque les ventes du 1er semestre de 2021 et gagnant quelques dixièmes de point en termes de part de marché pour égaler ses principaux concurrents de marques de luxe. Le RX redessiné et construit au Canada est le meilleur vendeur de la marque, mais toute la gamme se débrouille bien, et il y a un modèle RZ entièrement électrique à venir. L’avenir de Lexus s’annonce prometteur.


Maserati : A

Maserati est un acteur marginal en termes de ventes, mais ses ventes continuent de croître dans un marché en baisse. Même si ses voitures de sport conservent un certain public, la croissance provient principalement de l’introduction du Levante dans le segment des utilitaires de luxe, lequel sera bientôt rejoint par le plus petit VUU Grecale. Attendez-vous donc à une croissance continue mais à une autre échelle.


Mazda : B

À titre d’acteur relativement petit parmi des concurrents beaucoup plus importants, Mazda a été particulièrement touchée par la crise actuelle de l’approvisionnement en micro-processeurs, qui explique, au moins en partie, la baisse des ventes de 24 % au 1er semestre 2022. La gamme de produits reste acclamée par la critique, et de nouveaux véhicules utilitaires de plus grand gabarit s’en viennent, mais les perspectives à court terme risquent d’être difficiles.


Mercedes-Benz : A+

Après quelques années de baisse des parts de marché, Mercedes-Benz a rebondi en 2022, performant mieux que le marché et regagnant les parts de marché perdues. Ces gains proviennent, en grande partie, de l’introduction de la nouvelle Classe S, tandis que les utilitaires GLC et GLE sont les meilleurs vendeurs de la marque, et que le Sprinter reste un atout important. Le constructeur proposera beaucoup de nouveaux modèles, y compris des VÉB, pour rester la première marque de luxe. 

Mercedes Benz GLC


MINI : C

Les ventes de MINI ont été durement touchées pendant la pandémie et ses parts de marché ont encore diminué en 2022, malgré une modeste mise à jour de l’apparence. Les rumeurs suggèrent des changements majeurs et des modèles supplémentaires, y compris un VÉB pour 2024, mais ne vous attendez pas à ce que le produit règle ses problèmes à court terme.


Mitsubishi : A+

Mitsubishi figurait parmi les plus performantes il y a un an, relativement parlant, et elle s’est encore améliorée, gagnant 3 dixièmes de point de part de marché en 2022. Alors que les ventes du RVR ont diminué, celles de tous les autres modèles ont augmenté, l’Outlander en tête. Les nouveaux produits arrivent, donc Mitsubishi est dans une bonne position.

Mitsubishi Outlander PHEV


Nissan : B-

Nissan a subi une baisse de 1,3 % de ses parts de marché sur trois ans, la 2e plus grande perte de l’industrie, avec 0,4 % au 1er semestre 2022. Les ventes de voitures particulières, en particulier les Sentra et Altima, ont bien résisté, tout comme celles de la plupart des véhicules utilitaires Nissan, mais une forte baisse des ventes de Rogue a fait très mal. De nouveaux produits solides arrivent, y compris le VÉB Ariya. Et c’est attendu.


Porsche :  A+

Quoi qu’il arrive, les ventes de Porsche continuent d’augmenter, et ce, pour tous les modèles et les véhicules utilitaires en tête. La marque a ajouté 3 dixièmes de point de part de marché au 1er semestre 2022, et il y a un flux constant de produits rafraîchis et de variantes de modèles à venir, alors attendez-vous à plus de Porsche.


Subaru : B+

Bien que Subaru ait bien résisté aux défis mondiaux en matière d’approvisionnement au cours des trois dernières années, ses ventes ont été durement touchées au 2e trimestre de 2022, ce qui lui a coûté 0,3 % de part de marché. L’Outback mise à jour construite aux États-Unis a réalisé de solides gains, mais les Crosstrek et Forester construits au Japon ont connu une baisse. Les problèmes persistants du côté de l’offre demeurent une contrainte à court terme.


Toyota : A+

Toyota a étroitement égalé la performance mondiale du marché en 2022, perdant une fraction de part de marché à partir de 2021. Bien que les nouveaux Corolla Cross et Tundra aient augmenté leurs ventes, la Corolla et le RAV4, les meilleurs vendeurs de la marque ont subi une baisse. Il y a le nouveau bZ4X EV à venir ainsi que la berline Crown ressuscitée. Donc beaucoup de nouveau.

Toyota bZ4X


Volkswagen : B-

Volkswagen a mieux performé que le marché en 2021, ce qui n’a pas été le cas au 1er semestre 2022. Les gains en termes de ventes des nouveaux multisegments Taos et ID.4 ont été plus qu’éclipsées par les baisses du reste de la gamme, abaissant de 0,4 % la part de marché. Il n’y a pas de nouveaux produits majeurs à venir, et les problèmes au sein de la haute Direction n’aident pas, de sorte que la reprise peut prendre du temps.


Volvo : A+

Volvo n’est peut-être pas une force majeure du marché, mais elle est implacable, continuant à gagner des ventes et des parts de marché, tandis que d’autres faiblissent. Elle a un public fidèle et demeure un chef de file dans la transition séquentielle vers les véhicules électriques par l’entremise des véhicules hybrides rechargeables (PHEV). Le véhicule utilitaire XC60 est le plus vendu de la marque et son grand gagnant en 2022 ; il y a de nouveaux produits à venir, et Volvo entrevoit l’avenir avec optimisme.

Volvo XC60

Related Articles
Share via
Copy link