CCAQ – Aide à l’Ukraine

L’étreinte du cœur de la CCALL

Sous la dynamique d’impulsion de la CCAQ, la Corporation des concessionnaires d’automobiles des Laurentides et de Lanaudière (CCALL) a créé une première série d’engagements pour venir en aide à l’Ukraine et à ses ressortissants. Pionnière du mouvement, elle pave la voie avec ses partenaires à l’initiative de l’industrie.

C’est au congrès de Whistler, en Colombie-Britannique, que la Corporation avait lancé un appel aux concessionnaires pour récolter des dons afin de venir en aide à l’Ukraine. L’idée émergeait d’une proposition faite par Michel Gaudette, alors président du C.A., sensible à la situation qui prévaut dans cette jeune démocratie. L’opération caritative qui impliquerait chacune des associations régionales voulant prêter main-forte au projet a ainsi été lancée.

La résolution a été aussitôt entérinée par les administrateurs présents à l’assemblée générale annuelle tenue à Whistler et applaudie à l’unisson par les congressistes à qui l’idée a été soumise. Dans la salle, on comptait les directeurs régionaux des permanences d’associations, dont Linda Nadon, directrice générale de la CCALL, également venue couvrir le congrès annuel 2022 de la Corporation à titre d’éditrice du magazine Affaires automobiles.

Au terme de l’événement et de retour au Québec, Ian Sam Yue Chi, président désigné de la Corporation des concessionnaires automobiles du Québec, a vite pris contact avec Mme Nadon afin de l’informer d’une suite immédiate au projet d’aide aux ressortissants ukrainiens. Il avait reçu une demande d’aide ciblant la couronne nord de Montréal. Un projet pouvant être parrainé à l’aide de sommes déjà recueillies dans l’objectif de campagne de sociofinancement déjà mis en branle par la CCAQ.

Culture d’entraide

L’appel fait à la CCAQ provenait d’un fournisseur de l’industrie souhaitant un relais d’entraide pour une jeune famille récemment arrivée du pays en guerre. « Une maman de la banlieue de Kyiv et ses deux jeunes enfants avaient été accueillis à bras ouverts et gracieusement hébergés chez Martin Bond et son fils dans leur résidence de Repentigny. »

La CCAQ faisait alors appel à la complicité d’organisation de la corporation régionale de l’endroit pour contribuer à soutenir l’installation de la jeune famille. Yevheniia est diplômée de l’Académie nationale d’arts appliqués de Kyiv, bachelière de la Faculté d’architecture paysager et de design environnemental. Elle a exercé son métier dans la région de la capitale nationale de l’Ukraine jusqu’au moment de sa déstabilisante fuite après l’invasion.

Sans emploi et sans automobile depuis son arrivée au Canada, elle s’efforce d’intégrer le Québec, la société d’accueil qu’elle a choisie, avec comme seuls moyens d’expression sa langue maternelle et l’anglais appris à l’université dans son pays natal. Elle était arrivée à Montréal, en partance de Bradislava en Slovaquie d’où elle a présenté une demande de visa, sous l’aile du programme fédéral d’accueil express des réfugiés mis en place par Ottawa. 

Généreuse offensive

Répondant à l’appel de Ian Sam Yue Chi, la CCALL s’est rapidement mise au travail pour aider. L’organisation est rompue à la réussite d’activités caritatives. Elle est en outre l’instigatrice de plusieurs collectes de fonds régionales venant en aide à des organismes communautaires. Elle a remis plus de 100 000 dollars uniquement à Centraide récemment. Or, c’était la première fois qu’elle s’apprêtait à aider directement une famille. Elle a vu dans ce défi solidaire la possibilité de créer un moyen de développer un modèle inédit d’accompagnement dans l’industrie.

Appuyée par les supports financier et logistique de la CCAQ, la solution de parrainage menée par la CCALL a efficacement pris forme. L’initiative a donné naissance à une généreuse offensive des membres et des fournisseurs de l’industrie, » enchaîne Linda Nadon. Son déploiement a stimulé l’intervention spontanée de la concession d’automobiles Toyota Saint-Eustache. Le concessionnaire en titre et président du Conseil d’administration de la CCALL, William Vialle, confiait aussitôt à Yevheniia l’usage d’un véhicule récent pour simplifier ses déplacements, contribuer à la recherche d’un emploi et faciliter la découverte de la région.

La voiture, une Toyota Corolla d’occasion puisée dans l’inventaire de la concession et livrée sous licence de location sans frais, est assortie d’une couverture complète de protection automobile généreusement offerte par le groupe financier iA Assurance fier de contribuer à la symbiose d’entraide. Le véhicule a également été équipé d’un jeu de pneus d’hiver gracieusement fourni par Distribution Stox dans un geste aussi élégamment marqué de proactivité. 

Heureux impacts

« Nous espérons que cette complicité d’ouverture pourra inspirer et rassembler. Cette heureuse expérience à l’impact immédiat, un premier jalon d’intervention d’urgence auquel nous sommes fiers d’avoir contribué, peut aider des familles dans le besoin », fait valoir la porte-parole du Conseil d’administration de la CCALL, Linda Nadon.

Yevheniia habite aujourd’hui à Gatineau où elle se consacre intensivement à l’apprentissage du français. La région compte une grande diaspora et de nombreux amis Facebook qu’elle a virtuellement rencontrés en Ukraine. Ces atouts lui procurent un meilleur équilibre de vie et lui donnent l’occasion de nouer facilement des liens durables. Sa fille aînée, qui fréquente maintenant l’école primaire, aide sa maman depuis à parfaire sa francisation.

Mais Yevheniia n’oubliera jamais sa famille d’accueil, celle qui lui a ouvert les portes à Repentigny. « Elle m’a donné des ailes et mis en contact avec des gens et des organisations fantastiques », citant le précieux apport de la CCAQ et de la CCALL. « Grâce à la voiture que j’ai reçue, je peux désormais me déplacer aisément. Elle me permet d’être plus autonome en facilitant en tous points l’organisation de notre vie familiale. Je me rends plus rapidement à mes cours de français et je peux faire mes emplettes et en revenir sans avoir les bras chargés. Elle m’aide aussi à vivre d’agréables moments de détente en famille hors de la maison. »

« C’est un grand bonheur d’être au Canada, » dit la jeune maman reconnaissante prévoyant bientôt se trouver un emploi dans le secteur du design et de l’aménagement paysager. Ultimement, j’aspire à créer ma propre entreprise dans ce domaine et à redonner à la communauté », conclut Yevheniia qui, comblée d’attentions, n’a de cesse de remercier et de saluer ce partage de générosité.

À propos de Marc Beauchamp

Marc Beauchamp est concepteur, rédacteur et journaliste pigiste, il est aussi producteur de contenu multiplateforme pour médias de masse et de spécialité. On peut le joindre par courriel à marcbeauchamp1960@gmail.com

Articles liés
Share via
Copy link