Réunion du Conseil du Partenariat pour le secteur canadien de l’automobile

Le 24 octobre dernier, les membres du Conseil du Partenariat pour le secteur canadien de l’automobile (CPSCA) se sont réunis afin de discuter de l’avenir… Le thème était « En route vers 2035 et au-delà ». Pour l’occasion, on a évidemment parlé des défis et des occasions du secteur canadien de l’automobile. Le ministre du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce (gouvernement de l’Ontario), Vic Fedeli, a également rejoint la réunion.

Le premier point à avoir été abordé par le Conseil concernait les récentes réussites du secteur canadien de l’automobile. Il a été question des principaux investissements annoncés s’élevant à près de 16 milliards de dollars dans le secteur de l’automobile, y compris chez les constructeurs de véhicules (Ford, Honda, GM et Stellantis) et dans le domaine des batteries et des minéraux critiques (BASF, GM/POSCO, NextStar et Umicore). Les membres du CPSCA ont fait remarquer que ces réussites ont été accompagnées de défis, notamment de nouveaux incitatifs à l’investissement aux États-Unis, des problèmes de compétitivité des prix pour les véhicules électriques à batterie (VEB), des problèmes liés aux infrastructures de recharge, des problèmes de formation de la main-d’œuvre et de transition, des problèmes rencontrés par les participants de l’industrie, la capacité de l’industrie canadienne à accéder rapidement à des minéraux critiques et à les raffiner, ainsi que la capacité du Canada à déployer des mesures de soutien, comme les infrastructures de recharge, pour atteindre l’objectif de réduction des émissions en 2030 et en arriver à la carboneutralité d’ici 2050.

Lorsque le temps est venu de discuter de l’avenir carboneutre du Canada, Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, et Jonathan Wilkinson, ministre des Ressources naturelles, se sont joints à la réunion. Des sujets comme les enjeux liés aux minéraux critiques et aux infrastructures de recharge ont été abordés.

« L’industrie connaît une période de changement sans précédent. La réunion du CPSCA d’aujourd’hui a permis aux intervenants de discuter des occasions liées aux ambitions du gouvernement en matière de VEZ et d’échanger des idées sur la façon dont ces objectifs peuvent être atteints de façon plus pratique et durable à la lumière des incertitudes économiques et géopolitiques que connaît notre pays. Nous nous réjouissons de l’engagement du gouvernement à collaborer et nous avons hâte de poursuivre ce dialogue en 2023, » a mentionné le coprésident Jean Marc Leclerc.

Le Conseil poursuivra son travail lors de la prochaine réunion qui aura lieu début 2023.

Related Articles
Share via
Copy link