Un nouveau corridor commercial pour TRADE X au Kenya

L’entreprise ontarienne TRADE X, une plateforme mondiale de commerce automobile transfrontalier, étend sa portée à travers le continent africain. Plus précisément, on desservira désormais les principaux pays d’Afrique de l’Est, et ce, grâce à un nouveau corridor commercial au Kenya.

Les dirigeants de TRADE X, sont heureux d’annoncer cette nouveauté, soit l’ouverture d’un corridor commercial au Kenya. Ceci comprend à la fois un entrepôt sous douane partagé à Mombasa et un bureau à Nairobi.

TRADE X, qui fournit aux concessionnaires automobiles, aux sociétés de location de voitures, aux propriétaires de flottes et aux fournisseurs de solutions de mobilité, offre un processus transparent pour l’approvisionnement et la distribution de l’inventaire de véhicules transfrontaliers. Avec le PIB le plus élevé d’Afrique de l’Est, le Kenya est un lieu stratégique, offrant une voie d’accès direct pour commercer avec des pays enclavés tels que le Soudan du Sud et l’Ouganda, où il est légal de conduire des véhicules immatriculés dans les pays voisins.

« Notre objectif est de renforcer la confiance avec les concessionnaires et de les aider à comprendre le processus et la structure des prix », a déclaré Andrew Agbro, vice-président du commerce et du développement commercial chez TRADE X. « Tous les concessionnaires avec lesquels nous travaillons nous ont applaudis non seulement pour nos prix, mais aussi pour la qualité de nos véhicules. Par exemple, nous n’acceptons pas les véhicules qui ont été accidentés, et nous sommes toujours plus rentables que nos concurrents, » a-t-il continué.

Contrairement à d’autres marchés africains, le Kenya a des exigences strictes en matière d’importation. Les véhicules ne doivent pas avoir plus de sept ans et les voitures doivent passer un processus d’inspection avant d’être expédiées dans le pays. Les véhicules qui sont expédiés au Kenya sans passer d’abord une inspection sont détruits. Et au Kenya, la majeure partie des automobiles provient du Japon. TRADE X se concentre donc sur l’approvisionnement en provenance du Japon, mais aussi sur l’ouverture de nouvelles routes commerciales entre le Kenya et des pays tels que le Royaume-Uni, l’Australie, la Thaïlande, l’Afrique du Sud, Singapour et les Émirats arabes unis.

« Le Kenya est un marché de haute qualité et exigeant », a déclaré Éric Gosselin, vice-président principal du développement commercial mondial de TRADE X. « Parce que le processus d’inspection au Kenya est si rigoureux, les Kenyans préfèrent acheter des véhicules d’occasion étrangers plutôt que d’acheter localement. Nous sommes ravis d’installer notre base d’Afrique de l’Est au Kenya alors que nous nous rapprochons de l’ajout de véhicules à conduite à droite à notre plateforme.

TRADE X cherche également à élargir la variété de marques et de modèles disponibles pour les acheteurs de voitures au Kenya.

Articles similaires
Share via
Copy link