Étude d’AutoHebdo : L’engouement pour les VE est toujours en hausse

Selon une étude sur les véhicules électriques de l’entreprise AutoHebdo, il y aurait un certain essoufflement pour ce type de véhicules… Toutefois, leur popularité reste encore et toujours grandissante. La question que s’est réellement posée l’équipe est plutôt : les acheteurs sont-ils vraiment « branchés VE » en 2023 ?

Cette étude de consommation de VE a été réalisée en mars dernier et révèle qu’un répondant sur dix est propriétaire d’un véhicule électrique ou hybride. Cependant, alors que 68 % des propriétaires de véhicules non électriques sondés en 2022 se disaient prêts à considérer l’achat d’un VE, la mise à jour 2023 montre une chute des intentions de 12 points, pour atteindre 56 %. La considération envers Tesla est elle aussi en baisse. Alors que 51 % des utilisateurs de VE envisagent l’achat d’une Tesla lors du dernier sondage, ils ne sont plus que 37 % cette année.

Bien que les gouvernements fassent s’efforcent de rendre les VE de plus en plus accessibles, les consommateurs se posent encore bien des questions, notamment sur la différence entre les hybrides et les hybrides rechargeables (PHEV) et restent hésitants envers les véhicules électriques à batterie (VEB).

L’enquête révèle que parmi les propriétaires de véhicules à essence n’ayant aucune intention d’acheter un VÉ, 76 % mentionnent des incertitudes quant à l’autonomie limitée, 68 % disent hésiter en raison du coût d’achat et 65 % ont des doutes quant à la disponibilité des bornes de recharge. Il est tout à fait compréhensible que l’autonomie soit la première préoccupation des acheteurs, mais ils sont trop nombreux à se fier à de l’information dépassée, qui date d’une époque où les batteries étaient nettement moins efficaces. Selon les cotes officielles de Ressources naturelles Canada, presque tous les VE de l’année-modèle 2023 ont une portée nominale d’au moins 330 km et plusieurs dépassent la barre des 400 km ou même 500 km.

Pour la plupart des conducteurs, c’est plus que suffisant pour aller au travail, surtout s’ils considèrent leur VE en tant que véhicule secondaire, en supplément à leur véhicule à essence. AutoHebdo suggère aux concessionnaires et marchands de rapidement déterminer avec leurs acheteurs potentiels si l’autonomie du VE convoité est adéquate pour leurs besoins. La disponibilité de l’infrastructure de recharge publique étant encore limitée, mieux vaut parler des avantages de la recharge à domicile pour augmenter vos chances de conclure une vente.

Parmi ceux qui considèrent l’achat d’un VE, 84 % déclarent être attirés par les économies de carburant, 58 % disent vouloir faire leur part pour l’environnement et 50 % mentionnent la facilité d’entretien d’un VE. Oui, le prix est une préoccupation majeure, mais les acheteurs ne sont généralement pas au courant des rabais proposés et des incitatifs gouvernementaux. Il est aussi important de tenir compte des économies de carburant et d’entretien dans le coût total d’un VÉ.

En somme, AutoHebdo croit que de sensibiliser les consommateurs et acheteurs potentiels aux différents types de VE offerts sur le marché est une bonne stratégie. Il faut également s’assurer que les clients connaissent les diverses options de recharge, en particulier les avantages d’une borne à domicile.

Assurez-vous également de bien décrire les coûts, l’entretien et les avantages environnementaux associés à l’utilisation d’un VÉ et partagez les plus récentes données sur l’autonomie par charge, pour les divers modèles.

Related Articles
Share via
Copy link