Salon international de l’auto de Québec

Bougie d’allumage de la saison des ventes

La 40e édition du Salon international de l’auto de Québec (SIAQ) s’est déroulée du 7 au 12 mars. Cet important rendez-vous précède un autre événement attendu, le Salon du véhicule électrique, qui sera présenté cette année du 15 au 17 septembre également au Centre de foires de Québec. Les deux activités sont organisées par la Corporation Mobilis, sous la présidence cette année de Louis Desmeules, directeur général du Centre Porsche Québec. Le SIAQ constitue un important outil de commercialisation pour l’ensemble de l’industrie de l’automobile de la grande capitale. Il est, à cet égard, la bougie d’allumage de la saison des ventes de véhicules du vaste périmètre régional. Retour sur un Salon qui se distingue à plus d’un plan sur la scène canadienne.

Alors que trois Salons traditionnellement présentés dans l’ouest du pays, à Calgary, à Vancouver et à Edmonton, n’ont pas lieu cette année, le Salon international de l’auto de Québec ainsi que les rendez-vous de Montréal et de Toronto se sont produits. Québec ferme ainsi la marche des plus importantes kermesses de l’automobile du Canada en 2023. L’activité s’est tenue après deux années d’absence en présentiel dans la capitale, en raison de la pandémie. Ce retour attendu a été apprécié par les visiteurs, un public singulièrement fidèle à sa présentation, comme en témoigne encore une fois l’achalandage. Ce Salon annuel rassemble l’un des plus grands nombres de passionnés de l’automobile per capita au pays », souligne fièrement Charles Drouin, chef de la Direction de la Corporation Mobilis, organisateur du grand rendez-vous présenté par IA Auto et habitation et la Banque Scotia.

 Activités familiales

« Ce Salon se démarque en plus par son engouement familial. Il comprend plusieurs secteurs de divertissement aménagés pour parents et enfants. Parmi ses zones rassembleuses se déploie un vaste espace de véhicules de rêve présentant des bolides originaux, dont des Bugatti, une Rolls-Royce et des Ferrari surpassant une valeur cumulée de 30 millions de dollars. On note également un plateau animé de simulateurs haute-tech de course, une aire de jeux et d’arcades conviviales et un périmètre réunissant des voitures vedettes, sans oublier la boucle de cinq kilomètres d’essais routiers présentée par CAA-Québec. Les visiteurs ont également pu assister au grand retour de la journée famille Benny & Co. cette année, en plus de défiler dans la remarquable zone familiale Toyota, une étendue de 10 000 pieds carrés de divertissement comprenant des jeux gonflables pour enfants et des kiosques d’activités d’adresse. Des qualités qui font du Salon un véritable événement pour tous », estime Charles Drouin.

Le Salon de Québec se distingue également, à l’instar des 40 bougies soufflées cette année, par l’intention affirmée de la majorité de ses visiteurs de venir combler un processus d’achat de véhicule. « L’activité présentée en formule hybride, avec le concours des fabricants et des concessionnaires de la capitale, représente à cet égard un bon recouvrement de l’investissement pour tous les participants. Son avènement à quelques jours du printemps lance en effet la saison du magasinage d’une automobile et un processus confirmé d’acquisition d’un véhicule neuf par les visiteurs. Salon distinctif à plus d’un rayonnement, il est aussi le seul événement canadien à présenter au public cette année la plus grande diversité de marques », se réjouit Charles Drouin qui continue de croire au bien-fondé des salons de l’automobile en présentiel. « C’est beau l’internet et la réalité virtuelle, mais les gens ont besoin de toucher et de sentir un véhicule. L’activité permet de resserrer les liens entre concessionnaires, clients et éventuels acheteurs, dans un monde où l’achalandage en concession diminue. C’est un Salon qui stimule de facto les ventes en concessions partout dans le Grand Québec. »

Le Salon international de l’auto de Québec est également l’occasion pour la Corporation Mobilis de recueillir des dons pour sa Fondation éponyme, ajoute Claude Plamondon, président de la Fondation Mobilis. Représentant de l’Association des concessionnaires Toyota du Grand Québec, M. Plamondon, président de St-Raymond Toyota, a remis au nom des pairs de la marque des régions de Québec, de Beauce, de Portneuf, de Montmagny, de Kamouraska et de Charlevoix la somme de 25 000 $ à la Fondation qui vient en aide aux personnes souffrant de perte de mobilité. Le montant a été remis lors de la 18e Soirée-Bénéfice Avant-Première du Salon qui a permis de recueillir un peu plus de 155 000 $ cette année.

C’est sur le thème « De retour et rechargé » que s’est tenu le Salon international de l’auto de Québec 2023, un vif succès d’industrie.

About Marc Beauchamp

Marc Beauchamp est concepteur, rédacteur et journaliste pigiste, il est aussi producteur de contenu multiplateforme pour médias de masse et de spécialité. On peut le joindre par courriel à marcbeauchamp1960@gmail.com

Related Articles
Share via
Copy link