L’usine Lithion Technologies de St-Bruno-de-Montarville est enfin prête

L’Entreprise Lithion Technologies, qui développe, déploie et opère des technologies durables, novatrices et brevetées permettant le recyclage des batteries lithium-ion, est fière d’annoncer la fin de la construction de sa première usine commerciale, Lithion Saint-Bruno, sur la Rive-Sud de Montréal.

Située plus exactement à St-Bruno-de-Montarville, cette première usine d’extraction de minéraux critiques de batteries lithium-ion dans le nord- est de l’Amérique du Nord est enfin terminée. Cette usine est la première, mais pas la dernière. Plusieurs installations sont à venir. La direction a espoir de permettre au monde entier de s’approvisionner avec les batteries les plus vertes qui soient.

Du côté de nos voisins américains, l’ouverture d’un premier centre d’entreposage est prévue prochainement et Lithion est en discussion avec des partenaires stratégiques afin d’y déployer des usines comme Lithion Saint-Bruno. Une stratégie similaire est aussi en déploiement en Europe.

Afin de créer la circularité des matériaux de batteries, Lithion a développé un processus de recyclage en deux étapes avec un impact environnemental drastiquement moindre que celui de l’exploitation minière. Un projet qui a été rendu possible notamment grâce à un important soutien financier accordé par le gouvernement du Québec. Tous les équipements, dont plusieurs ont été créés sur mesure pour ses procédés et technologies uniques, sont en place. L’entreprise est maintenant en phase de mise en service des équipements afin d’assurer une opération performante et sécuritaire de son procédé novateur et breveté. Pour ce faire, l’équipe de Lithion Saint-Bruno compte maintenant 20 employés ayant à cœur la mission de l’entreprise. À terme, l’usine emploiera 60 personnes.

En plus de cette usine, les activités commerciales de Lithion ont beaucoup progressé avec la signature d’ententes pluriannuelles d’approvisionnement en batteries. Les premières étapes de traitement de celles-ci, comme le démantèlement, ont également débuté.

Ces ententes stratégiques impliquent tant des partenaires locaux que de grandes corporations canadiennes, américaines et internationales faisant toutes partie de l’écosystème des véhicules électriques. D’autres partenariats en développement, ainsi que le flot continu de demandes de recyclage, confirment le besoin critique et essentiel auquel Lithion répond.

« Quelle fierté d’avoir complété la construction de notre première usine commerciale », a exprimé Benoit Couture, président et chef de la direction de Lithion. « C’est une étape majeure vers la réalisation de notre rêve de fermer la boucle des matériaux de batteries de façon durable. Et ce n’est que le début. D’autre usines de recyclage, approvisionnées par un réseau de collecte et d’installations d’entreposage, verront le jour au Canada, aux États-Unis et en Europe afin que la transition énergétique soit une solution durable pour les générations à venir. »

« Aujourd’hui, on ajoute un nouveau maillon à notre chaîne de valeur intégrée de la batterie. De la mine jusqu’à la revalorisation, le Québec se distingue pour produire la batterie la plus verte au monde. L’inauguration de la première usine commerciale de l’entreprise québécoise Lithion Technologies renforce notre filière et ouvre la porte à une économie circulaire de la batterie au Québec », a soutenu Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, ministre responsable du Développement économique régional et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal.

 

Related Articles
Share via
Copy link