Marc Bourassa prend la direction comme nouveau président du Conseil de la CADA

Lorsqu’il finira son terme, l’an prochain, le président du Conseil de la CADA, Marc Bourassa, deviendra le président qui aura servi le plus longtemps au cours des 75 ans d’histoire de la Corporation des associations de détaillants d’automobiles.

En effet, il est passé du poste de vice-président principal à celui de président du Conseil quelques mois plus tôt au cours du terme habituel de un an. M. Bourassa remplace le président du Conseil sortant, Harry Mertin, qui a pris sa retraite.

« J’aimerais remercier Harry Mertin pour sa contribution à la Corporation. Il a fait un travail remarquable au comité exécutif », a précisé John White, président et chef de la Direction de la CADA.

John White dit qu’il regarde en avant et qu’il travaillera avec Marc Bourassa. « Je suis excité de voir Marc agir comme président du Conseil et de prendre la direction de la réunion d’octobre », précise M. White. « Grand penseur, il a une approche aux affaires équilibrée. Il a l’esprit ouvert et a apporté une grande contribution à la CADA au cours des dernières années. »

Dans une entrevue accordée à Affaires automobiles, M. Bourassa a également remercié M. Mertin pour les services de qualité rendus à la Corporation et aux concessionnaires.

Marc Bourassa, dont le père avait ouvert une concession Pontiac en 1972, dit avoir toujours su qu’il terminerait dans l’industrie de l’automobile. Il a d’abord obtenu une majeure en génie mécanique et a ensuite passé 20 ans dans les concessions familiales, et ce, dans divers postes.

En 2008, M. Bourassa a pris la décision de partir à son compte et exploite maintenant avec succès deux concessions dans la région de Montréal, BMW West-Island et Cadillac de Laval. « J’ai été très chanceux d’avoir un père remarquable.

Figure de proue dans l’industrie de l’automobile, M. Bourassa a été président du Salon international de l’automobile de Montréal, était engagé avec l’Association des concessionnaires d’automobiles de Montréal, a été actif aux conseils d’administration et aux divers comités à GM, et a œuvré auprès d’organismes caritatifs.

La loi sur le rappel des véhicules

Au cours de l’entrevue, M. Bourassa a discuté des nombreux grands dossiers sur lesquels travaillera la Corporation au cours des prochains mois, y compris la nouvelle législation sur le rappel de véhicules proposée par le gouvernement fédéral : le projet de loi visant à renforcer la loi sur la sécurité automobile, introduit par le Sénat en mai.

« Il s’agit d’un gros dossier pour nous », précise M. Bourassa. « Nous voulons nous assurer qu’une nouvelle législation canadienne sur les rappels n’aura pas de répercussions négatives sur les concessionnaires. »

La réforme des banques

La CADA reste campée sur ses positions et veut garder les banques hors du commerce de la location d’automobiles, et elle exercera son lobby contre tout changement à la réforme des banques. « Nous avons sondé nos concessionnaires »,mentionne Marc Bourassa. « Plus de 95 pour cent des concessionnaires veulent le statu quo. »

Les services CADA 360

Marc Bourassa est également un grand amateur des services CADA 360, qui comprend les plans de retraite des employés, un programme d’assurance des garagistes, l’assurance habitation et automobile, des régimes d’épargne-retraite et des programmes incitatifs pour les employés.

M. Bourassa mentionne que le taux de renouvellement du programme de plus de 90 pour cent démontre qu’il n’est pas le seul leader à endosser CADA 360.

« J’aime bien ce programme, il est complet et exhaustif », précise M. Bourassa, qui ajoute que sa concession a récemment adopté le régime d’épargne-retraite bientôt mandaté par le gouvernement du Québec. Il ajoute que c’était le meilleur disponible, et au meilleur prix, parmi les options considérées par la concession.

La promotion de Tim Ryan

M. Bourassa ne tarissait pas d’éloges pour Tim Ryan, nouvellement promu vice-président et directeur Relations avec l’industrie et Affaires juridiques de la Corporation. « C’était bien mérité », a déclaré M. Bourassa. « Tim a fait beaucoup pour l’industrie.

Marc Bourassa était démonstratif dans ses éloges à l’égard des gens qui travaillent pour la CADA. « Nous avons un groupe incroyable de gens qui travaillent dur pour les concessionnaires canadiens », a-t-il dit, ajoutant que, outre les concessionnaires qui servent dans divers rôles, l’équipe de la haute Direction est de qualité supérieure, y compris son nouveau leader, le président et chef de la Direction de la CADA, John White.

« John est extraordinaire », dit Marc Bourassa, ajoutant que remplacer Richard Gauthier, qui s’est récemment retiré, constituait une tâche importante. « Il était la meilleure personne pour le poste, et nous sommes très heureux qu’il soit là. »

Le fonds d’aide juridique

Marc Bourassa dit que la Corporation est bien établie et prête à se battre pour les concessionnaires, si besoin est.

Avec de nombreux problèmes au menu et plus encore à venir, il semble bien que M. Bourassa aura besoin de tout le temps que son mandat de président lui donnera.

À propos Todd Phillips

Todd Phillips est l'éditorialiste en chef d'Affaires automobiles. Sa chronique, Engagement virtuel, explore les tendances et les meilleures pratiques émergentes en matière de stratégies liées au marketing virtuel et aux réseaux sociaux, utilisées par les fabricants et les concessionnaires.

Articles similaires
Share via
Copy link