Mission immigration

décembre 13, 2019

Il y a des sujets sur lesquels tout le monde s’entend. La pénurie de main-d’œuvre est bien présente au Québec et dans l’ensemble du Canada. L’industrie de l’automobile demeure la deuxième force économique au Québec après l’industrie de la construction. C’est un levier d’affaires qui représente 40 000 emplois directs et plus de 100 000 emplois indirects bien rémunérés dans toutes les régions du Québec, de la Gaspésie à l’Abitibi, de l’Outaouais à la Mauricie, de la Beauce à la région métropolitaine. Des emplois pour des hommes et des femmes de divers secteurs d’activité. Des mécaniciens aux préposés à l’esthétique, des spécialistes du débosselage aux décideurs et gestionnaires de fonctions administratives, des ressources humaines aux commis aux pièces. La Corporation des concessionnaires d’automobiles du Québec, qui représente plus de 890 membres au Québec, est déjà en action dans l’exercice du recrutement international.

De mes récentes rencontres à l’ambassade du Canada au Maroc, aux discussions avec les représentants de la maison du Québec à Rabat et de nos ententes avec les représentants de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences au Maroc me permettent de croire que l’exercice de recrutement international peut être simplifié et amélioré. J’ai reçu des engagements et des intentions de collaboration nouvelles et efficientes. Le défi n’est pas toujours simple et l’exercice est parfois complexe.

À ce jour, nous avons réussi à recruter 130 personnes lors de 6 missions en partenariat avec une firme spécialisée, ImmigrEmploi. Provenant de deux pays du monde, à ce jour, 35 personnes occupent des postes dans tout le Québec chez nos concessionnaires et dans nos ateliers de carrosserie. Nous ne ralentirons pas notre rythme dans ce domaine pour répondre à la demande.

Cependant, nous avons aussi un deuxième objectif important. Comment pouvons-nous davantage être plus attractifs au Québec, dans nos villes respectives ?

Comment faire connaître l’évolution technologique spectaculaire qui requiert de nouveaux talents ? Comment dire à nos jeunes hommes et jeunes femmes qu’une formation professionnelle, collégiale ou universitaire pourrait leur permettre d’avoir un développement professionnel et personnel extraordinaire dans nos concessions. S’assurer que notre système d’éducation offre ce type de formation en gestion, en mécanique, en esthétique, en électricité relié à la mobilité, en administration des affaires.

« Provenant de deux pays du monde, à ce jour, 35 personnes occupent des postes dans tout le Québec chez nos concessionnaires et dans nos ateliers de carrosserie. Nous ne ralentirons pas notre rythme dans ce domaine pour répondre à la demande. »

Un concessionnaire ce n’est plus seulement un propriétaire et une marque de véhicules. C’est souvent un groupe, un propriétaire qui détient plusieurs concessions de marques différentes et qui performe dans un nouveau modèle de gestion. Le monde change, et notre industrie aussi. Nous avons su nous adapter et répondre aux besoins du consommateur. Des voitures plus écologiques, plus sécuritaires dotées de systèmes électroniques intelligents, des véhicules qui sont entretenus par le concessionnaire avec des outils et des techniques révolutionnaires. Des voitures mieux équipées et mieux construites dotées de systèmes de sécurité qui sauvent des vies et des blessures à chaque jour sur les routes de La Belle Province. Ces avancées et l’évolution de notre industrie sont attrayantes et permettent d’offrir des emplois de qualité aux gens de chez nous également. La Corporation continuera à recruter à l’étranger, mais aussi à travailler avec les instances gouvernementales et les établissements d’enseignement pour s’assurer que nous soyons à la fine pointe en matière de formation qui répondront aux besoins du marché.

C’est à nous d’être présents au Québec pour mieux faire connaître notre réalité et nos opportunités de carrières. L’histoire de l’automobile dans le monde démontre bien sa place dans nos vies. Pour le travail, pour les loisirs, pour le plaisir, pour la famille, pour la rapidité et la liberté. En lien avec les enjeux énergiques et écologiques, en lien avec la modernité, en lien avec les besoins des consommateurs, l’industrie de l’automobile est bien de son temps et continuera de prendre sa place dans notre société moderne pleine d’avenir.

Articles similaires
Share via
Copy link