Succession : les tenants et les aboutissants

La planification de la succession n’est pas compliquée et comporte de nombreuses parties mobiles, mais tout ce que vous pouvez faire à l’avance, faites-le maintenant.

Tout au long de l’histoire, la propriété et la gestion de la succession ont continué de jouer un rôle essentiel dans les opérations des concessions d’automobiles.

Il en va de même aujourd’hui; même dans des entreprises où les enjeux sont élevés comme les concessions d’automobiles, il y a encore des occasions d’affaires importantes. On pourrait soutenir que les occasions d’aujourd’hui sont aussi importantes qu’elles l’étaient auparavant.

Le bon moment est un élément important dans l’environnement d’affaires en évolution d’aujourd’hui.

La succession englobe non seulement les familles, mais elle couvre également les rachats et la consolidation de la gestion. N’oubliez pas que la succession compte deux éléments-clés : la succession de la propriété et la relève de la gestion. Dans certains cas, il faut souvent injecter de l’argent pour mettre en œuvre correctement un plan de succession.

La capacité de la personne qui prend la relève est essentielle. Ce n’est vraiment pas qu’une question d’argent, c’est une question d’expérience opérationnelle qui, en fin de compte, convainc les fabricants de soutenir votre plan. Trop souvent, je vois des demandes de succession ou même d’achat-vente refusées en raison de l’absence d’une relève acceptable.

« Ce n’est vraiment pas qu’une question d’argent, c’est une question d’expérience opérationnelle qui, en fin de compte, convainc les fabricants de soutenir votre plan. »

Les concessions d’aujourd’hui sont des entreprises complexes.

Comme vous le savez, il y a de nombreuses pièces mobiles qui doivent toutes être gérées simultanément pour offrir une expérience client de haut calibre et rentable chaque fois, chaque jour de la semaine, année après année. L’entreprise est également en constante évolution et demande un œil vigilant et un investissement financier et émotionnel continu.

D’un autre côté, les familles sont aussi complexes. Certains frères et sœurs aiment l’entreprise et veulent en faire leur carrière, d’autres vont dans des directions différentes et ne s’impliquent pas du tout. Même si la nature humaine est ainsi faite, ces facteurs font pression sur les parents lorsqu’ils prennent des décisions quant à leurs volontés et à d’autres décisions d’investissement.

L’égalité n’est pas toujours juste et vice-versa. Il s’agit de décisions déchirantes qui entraînent souvent des tergiversations et des retards dans la prise de décisions. Elles sont aussi souvent la source de discorde familiale et de stress. À bien des égards, c’est l’éléphant dans la pièce.

Au fil du temps, de nombreuses concessions ont modifié cette structure de propriété pour tirer parti des modifications apportées à l’impôt sur le revenu et des demandes de prise de contrôle des fabricants. Quand il s’agit de cela, ces concessions peuvent présenter des situations impossibles représentant de réels défis dans la réalisation d’idéaux justes en matière d’égalité. Les plans évoluent au fil du temps, mais souvent les structures de propriété ne le font pas. La résolution de ce problème peut être très coûteuse et pas efficace du tout en termes de fiscalité.

La succession est un droit acquis, pas un droit d’aînesse. Les concessions sont des franchises et doivent respecter les règles de leurs marques que contiennent les DSSA concernant les transferts de propriété et l’approbation de la relève. Beaucoup de concessionnaires réalisent cela trop tard et ont du mal à obtenir le résultat approuvé qu’ils désirent.

Trop souvent, nombreux sont ceux qui croient que la succession est un petit problème de concessionnaire. Ça ne pouvait pas être plus loin de la vérité. Les concessions de toutes formes, de toutes tailles et complexes partagent les mêmes règles, donc les mêmes problèmes.

Les groupes de concessions acquièrent le privilège de le faire plusieurs fois, soit pour chaque marque qu’ils représentent. Très tôt, les groupes de concessions s’occupent de la relève de la direction, car la plupart des marques ont besoin de l’approbation du directeur général au moment de l’acquisition. Plus le groupe est grand, plus c’est complexe. Dans certains groupes, la gestion des relations avec les concessions est un travail à temps plein. C’est la priorité, jour après jour.

Cela étant dit, chaque concessionnaire devrait examiner régulièrement sa structure de propriété, ses volontés, son assurance et les exigences du fabricant afin de s’assurer que tout est toujours valide, synchronisé et continue d’offrir les avantages souhaités après impôt.

Bon nombre d’entre nous estiment que l’impôt sur le revenu augmentera, et que les gouvernements fédéral et provinciaux commenceront à récupérer une partie des milliards de dollars qu’ils ont dépensés de façon inattendue en raison de la pandémie de COVID-19. C’est peut-être le moment de corriger les erreurs du passé et aussi de préparer votre concession ou votre groupe juste au cas où ces taxes augmenteraient.

La profondeur de votre organisation, qu’il s’agisse d’une gestion familiale ou professionnelle, devrait être constamment surveillée par les concessionnaires. Des événements imprévus se produisent. Et ils se produisent quand on s’y attend le moins. Ils peuvent avoir un effet dévastateur sur la gestion au jour le jour et sur la propriété à long terme.

Ces événements n’arrivent pas toujours exclusivement au fondateur ou aux personnes plus âgées, mais peuvent aussi arriver à un successeur potentiel et à sa famille. Cela change le tissu de votre organisation du jour au lendemain.

Bien sûr, l’assurance peut fournir certaines liquidités nécessaires, mais plus important encore, c’est la structure de votre organisation qui tiendra les choses ensemble. C’est cette structure qui fera de votre concession une entreprise intelligente et qui assurera une planification intelligente de la relève.

Le calendrier de mise en œuvre est important. La mise en œuvre de votre plan signifie que vous avez tous les éléments en place. Le plan comprend plusieurs éléments qui peuvent être mis en œuvre à différents moments. C’est un travail en continu. Des éléments comme le testament, les procurations et l’assurance-vie peuvent se pointer rapidement.

D’autres éléments comme les transferts de propriété peuvent prendre plus de temps. Les approbations de tiers, la préparation de la relève et les manœuvres d’impôt sur le revenu peuvent prendre du temps. Les évaluations de concessions, les évaluations immobilières, les sociétés de portefeuille et la création de fiducies familiales, les conventions d’actionnaires et les plans de participation familiale se feront tous à des taux différents.

Souvent, essayer de tout obtenir avant que les activités de succession commencent peut entraîner des retards. Mettre quelque chose en place est ce qui importe. Les événements imprévus n’attendront pas d’être prêts à 100 %. Faites-le maintenant — ou ce qui peut raisonnablement être fait. Si nécessaire, les éléments peuvent toujours être modifiés.

Il est aussi important de faire participer vos successeurs à la planification que de savoir et de documenter ce que vous et votre conjoint voulez qu’il se produise à l’avenir. Après tout, vous allez à bien des égards changer leur vie et leur demander d’intensifier et d’exploiter l’entreprise pour les décennies à venir.

Ce n’est pas quelque chose que vous pouvez faire uniquement vous-même; à moins d’avoir l’expertise interne, vous devrez faire appel à des professionnels. Vous aurez besoin d’expertise en matière juridique, comptable, fiscale, d’assurance et stratégique au service de votre équipe. Vous devrez impliquer votre marque pour vous assurer qu’il n’y aura pas de surprises ou de retards en termes d’exécution.

Beaucoup de nos affaires personnelles sont compliquées. Je sais que c’est un cliché, mais il n’y a pas deux situations identiques. C’est parce que les gens sont différents, ont des dynamiques conjugales et familiales différentes. En outre, les marques peuvent se comporter différemment et changer au fil du temps à mesure que leur leadership change. Et les successeurs modifient aussi leurs plans.

« Vous aurez besoin d’expertise en matière juridique, comptable, fiscale, d’assurance et stratégique au service de votre équipe. »

La succession n’est pas facile. En fait, c’est assez compliqué. Cette complication ne change pas une fois votre plan terminé. Il s’agit toujours d’un livre très ouvert, car les circonstances changent, les moments charnières changent et les règles et règlements changent. La seule fois où les complications s’arrêtent, c’est lorsque vous vendez votre entreprise et convertissez votre patrimoine en argent.

Être conscient des tenants et des aboutissants de la planification de la relève peut sembler intimidant, mais y aller par petits pas à partir d’aujourd’hui permettra d’alléger le fardeau et de s’assurer que tout continue de fonctionner.

À propos Charles Seguin

Chuck Seguin est président de Seguin Advisory Services, une société-conseil qui aide les concessionnaires d’automobiles à réussir en leur fournissant des points de vue et des services indépendants confidentiels conçus pour répondre aux multiples décisions auxquelles sont confrontés les directeurs des concessions. On peut le joindre au (416)565-9493 et par courriel à cs@seguinadvisory.ca.

Articles similaires
Share via
Copy link