Kia Régate Valleyfield-Huntingdon

Une fabrique naturelle de croissance

Vision inspirante de développement, l’histoire de Steve Charland alimente l’énergie et modèle l’ambition. Aventure d’une petite concession devenue très grande en 15 ans.

Steve Charland est copropriétaire et directeur-général de Kia Régate Valleyfield-Huntingdon et Valleyfield Mitsubishi. Il a débuté dans l’automobile comme directeur financier dans une concession Chevrolet de la région en 2004. Il avait 24 ans. « J’ai eu la chance d’être embauché même si je n’avais ni formation ni expérience dans le métier. Cette ouverture m’a permis de me retrouver près d’une année et demie plus tard dans le bureau de Claude Éthier, propriétaire d’une concession concurrente, une franchise Pontiac, à son invitation. Honnêtement, je ne comprenais pas pour quelle raison il voulait me rencontrer. Ce que je savais cependant, c’est qu’il tenait absolument à me parler. J’ai su plus tard que c’est l’amour inné des gens et du travail bien fait qui avaient candidement provoqué ce rendez-vous. »

« Cet homme d’affaires solidement implanté dans l’industrie de l’automobile avait deux choses à me proposer. Il m’offrait au choix le poste d’adjoint au directeur des Ventes de la bannière Pontiac qu’il possédait ou, selon mon intention, la fonction de directeur général d’une seconde concession qu’il s’apprêtait à créer. J’ai été profondément touché par l’attention. Mon intérêt s’est rapidement porté vers le poste de dg, surtout qu’il s’agissait d’un nouveau projet. Une belle aventure en vue. Après avoir accepté l’offre, on m’a dévoilé que je veillerais à lancer et à assurer avec l’équipe la pérennité de la bannière Kia à Valleyfield. L’inauguration a eu lieu quelques mois plus tard, en 2006. »

« Après avoir accepté l’offre, on m’a dévoilé que je veillerais à lancer et à assurer avec l’équipe la pérennité de la bannière Kia à Valleyfield. L’inauguration a eu lieu quelques mois plus tard, en 2006. »

— Steve Charland, copropriétaire

Ingrédients clés

« Dans l’intervalle, j’ai découvert qu’on m’avait sélectionné parce que les départements de F & A d’établissements concurrents avaient relaté que les demandes de financement que je présentais pour conclure les ventes depuis mes tout premiers débuts dans l’industrie étaient très bien préparées. Cette rigueur nourrissait une qualité élevée d’autorisation de crédit, notamment auprès de GMAC à l’époque où j’étais chez Chevrolet. Une efficacité qui permettait de clore davantage de ventes. Cette exigence sous-estimée par des pairs du métier faisait humblement l’envie du marché », confie aujourd’hui Steve Charland.

Sans prétendre exercer l’entièreté des fonctions de directeur général à l’époque, n’ayant jamais occupé un tel poste auparavant, il faisait fi de ce titre imposé par l’organigramme de concession pour mettre à profit son instinct de vendeur, un dessein plus naturel. Dans ce rôle, il estimait l’importance d’une prémisse qui bâtit la valeur d’une concession, où les clients adhèrent davantage à un contenu qu’à un contenant, dit-il. « Pour moi, il était clair que la relation qui se créait avec les clients faisait en sorte qu’ils étaient prêts à donner une chance à une marque nouvelle dans le paysage automobile. Pour ce faire, il fallait être proche des clients et savoir se faire des amis durables, avant même de lancer un produit. »

Cette clé qui établit la confiance et qui érige le succès d’entreprise repose aussi sur l’art de savoir s’entourer. « De bons ingrédients font évidemment une bonne recette si on s’applique à orchestrer le mélange. Pour soigner cet esprit de complémentarité, moi qui possédais peu d’expérience dans la vente d’automobiles, je suis allé chercher un directeur des Ventes accompli doublé d’une spécialité d’évaluation de véhicules de reprise pour ajouter à l’efficacité. »

Alimenter l’élan

« J’ai fait de même au chapitre de la représentation des ventes en salle d’exposition. J’ai invité une conseillère douée et, surtout, passionnée par son métier à se joindre à l’équipe. Une personne pour qui le bonheur au travail avait plus d’intérêt que la paye. C’est une singularité à ne pas négliger dans un contexte de lancement d’une nouvelle bannière, une marque à l’origine peu connue qui exigeait patience et engagement pour se faire reconnaître. C’est une philosophie qui assure, au-delà de l’esprit de corps, l’essence d’un bon fonctionnement, garant du développement de la concession », fait valoir Steve Charland.

Manifestant dès lors son intérêt à prendre part à l’actionnariat de l’entreprise afin de s’investir encore plus à fond dans la franchise, Steve Charland attire l’attention du propriétaire de la concession qui l’avait invité à se joindre à l’équipe. Cette conduite accentue aussitôt le climat de confiance qu’avait développé Claude Éthier pour sa jeune recrue. « Claude a rapidement perçu dans cette démonstration mon engouement à faire plus et à construire. »

« Des successions d’événements, dont l’achat par l’employeur d’autres concessions, retarderont de quelques mois ce dialogue le temps de consolider les assises du groupe d’entreprises en devenir. C’est en 2009 que Claude m’invite à acquérir 49 % des actions de la concession Kia. Soit davantage que ce que j’espérais. C’est un accord et des termes d’acquisition qui marqueront à jamais pour moi une profonde sincérité d’engagement d’un patron devenu partenaire. »

Nouvelle adresse

Les années de progression des ventes de la concession Kia à Valleyfield donneront raison à cette entente. De 2017 à 2019, un établissement satellite Kia (Huntingdon), deux franchises Automode et une bannière CF Moto s’ajouteront. Devenue à l’étroit dans ses installations d’origine, le trio d’enseignes prend la décision de déménager à l’été 2021 dans des locaux résolument plus spacieux pour assurer la dynamique globale des ventes. Désormais implantée à l’adresse abritant auparavant la concession locale Mitsubishi, la marque qui, dans un mouvement d’inversion, investira les locaux vacants de Kia, le nouveau toit assurera la vitalité des enseignes regroupées.

La transaction aura également permis à Steve Charland et à son nouvel associé, Michel Gaudette, l’investisseur derrière le rachat des actions de Claude Éthier en 2020 – suivant l’annonce de sa récente retraite -, de poursuivre l’aventure dans l’une des cinq plus grandes concessions Kia en termes de surface de vente au pays. Une façon de conclure à un avenir encore plus rayonnant estiment les deux copropriétaires associés.

À propos Marc Beauchamp

Marc Beauchamp est concepteur, rédacteur et journaliste pigiste, il est aussi producteur de contenu multiplateforme pour médias de masse et de spécialité. On peut le joindre par courriel à marcbeauchamp1960@gmail.com

Articles similaires
Share via
Copy link