Baisse du rabais pour l’achat d’un VÉ : la CCAQ indignée

Le budget du Québec 2022-2023 était fort attendu. Toutefois, les réactions le concernant sont mitigées, surtout pour le domaine de l’automobile. Le gouvernement a décidé d’abaisser le rabais pour l’achat de véhicules électriques et hybrides rechargeables, ce que l’équipe de la Corporation des concessionnaires automobiles du Québec (CCAQ) ne comprend pas…

« Nous sommes surpris que le gouvernement du Québec ait décidé de ne plus encourager les Québécois à acheter des véhicules qui contribuent de façon significative à la réduction des GES et à la transition écologique. Il s’agit d’une décision qui s’est prise sans consultation et sans l’adhésion des parties prenantes », a mentionné M. Robert Poëti, président directeur-général de la CCAQ.

« Contrairement à ce que le gouvernement prétend, la différence entre le prix les véhicules à essence et le prix des véhicules électriques et des véhicules hybrides rechargeables n’est pas en diminution. À l’heure des grandes pénuries d’inventaires, d’un prix à la pompe prohibitif et d’une volonté de plus en plus importante des Québécois de participer à l’effort environnemental, la décision du gouvernement est non seulement incompréhensible et franchement contre-productive » a rajouté M. Poëti.

La CCAQ souhaite donc que le gouvernement du Québec continue ses efforts en matière d’électrification des transports et ne pénalise pas injustement le secteur automobile québécois.

« Il est important de rappeler que 50 % de l’ensemble des véhicules électriques et hybrides rechargeables vendus au Canada trouvent preneurs au Québec. Si c’est comme cela que le gouvernement remercie les Québécois de participer à l’électrification de nos transports, c’est désolant » a conclu M. Poëti.

Rappelons que la décision gouvernementale annoncée dans le cadre du budget est à contre-courant des grandes tendances mondiales et à son propre Plan pour une économie verte. Alors que Joe Biden, Président des États-Unis annonce des incitatifs financiers importants pour les acheteurs de tels véhicules, le gouvernement du Québec procède à une diminution importante qui aura une importante répercussion sur les choix des consommateurs.

C’est d’ailleurs curieux de voir le gouvernement suivre l’exemple de l’Ontario qui a vu ses ventes automobiles électriques chuter drastiquement suite à la réduction des incitatifs gouvernementaux, faisant reculer toute la province en matière de lutte aux changements climatiques.

Articles similaires
Share via
Copy link