Dans les coulisses du test de collision du Nissan Ariya

Le constructeur Nissan vous apporte dans les coulisses de ses tests de collision pour ses véhicules, mais plus particulièrement celui du tout nouveau VUS multisegment électrique Ariya.

Saviez-vous qu’il ne faut que 1/1000e de seconde à un véhicule de la marque Nissan pour remplir son rôle? C’est au centre technique de Nissan à Atsugi, au Japon, qu’une équipe d’ingénieurs travaille fort afin de s’assurer que les véhicules possèdent un haut niveau de sécurité en cas de collision.

Chacun des véhicules est donc soumis à des tests de collision rigoureux, notamment des collisions frontales, latérales et arrière, ainsi que des tests simulant des accidents avec des piétons. Au cours des procédures d’essai, les ingénieurs du groupe d’évaluation de la sécurité passive de Nissan mesurent la force d’un impact sur la carrosserie et les composants structurels du véhicule, ainsi que ses effets sur le conducteur et les passagers par l’intermédiaire de mannequins d’essai de différentes tailles et de différents types de carrosserie équipés de multiples capteurs.

« Plus de 100 points de données sont évalués sur l’Ariya », a mentionné Gen Tanabe du groupe d’évaluation de la sécurité passive. « Comme le prochain Ariya sera vendu dans de nombreux marchés, nous effectuerons plus de 400 tests depuis les premières étapes du développement jusqu’au lancement. »

Servant de base au développement de véhicules plus sécuritaires, le concept de bouclier de sécurité de Nissan comprend des mesures de sécurité active et passive destinées à assurer la sécurité des occupants du véhicule dans divers scénarios. L’objectif global est d’éviter les collisions dans la mesure du possible et, en cas de collisions inévitables, de limiter les dommages et les blessures.

Articles similaires
Share via
Copy link