Nouveau partenariat entre GM et Recyclage Lithion

L’entreprise québécoise Recyclage Lithion inc. est fière d’annoncer un tout nouveau partenariat avec le constructeur américain General Motors (GM). L’objectif de cette entente est  d’établir un écosystème circulaire de batteries de véhicules électriques.

Cet accord de partenariat stratégique est ainsi axé sur les technologies de recyclage de Lithion afin de mettre en place la circularité des matériaux de batterie des véhicules électriques. Cette collaboration entre GM et Lithion reposera notamment sur une vérification de la qualité des matériaux de batterie découlant de la technologie de Lithion pour la production de nouvelles batteries et l’acquisition potentielle de matériaux de batteries; des investissements conjoints dans la recherche et le développement afin d’assurer la recyclabilité des batteries, au fil de leur évolution, et d’optimiser leur design.

Avec un taux de récupération de plus de 95 % des matériaux et utilisant l’énergie verte du Québec, la technologie et les opérations de Lithion réduiront les émissions de GES de plus de 75 % et la consommation d’eau de plus de 90 % comparativement à l’extraction minière des matériaux de batteries. Ces données proviennent de l’analyse du cycle de vie effectuée par un tiers.

« Notre partenariat avec GM marque une étape clé du déploiement commercial de Lithion et ouvre la voie à une percée nécessaire dans l’électrification des transports en rendant possible la circularité des matériaux de façon rentable et durable dans l’industrie des batteries de véhicules électriques », mentionne Benoit Couture, président et chef de la direction de Lithion. « Cette collaboration consolide notre engagement à contribuer à la transition vers une économie à faibles émissions de carbone dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques. »

« GM cherche agressivement à intensifier sa production de cellules de batteries et de véhicules électriques en Amérique du Nord, pour atteindre notre objectif d’une capacité annuelle de plus d’un million d’unités d’ici 2025. Nous prévoyons également éliminer les émissions d’échappement de tous nos nouveaux véhicules légers d’ici 2035. Pour ce faire, nous développons une chaîne d’approvisionnement et une stratégie de recyclage qui peuvent croître avec nous », remarque Jeff Morrison, vice-président, achats mondiaux et chaîne d’approvisionnement de GM. « Nous voyons dans la technologie de Lithion une opportunité de récupérer et de réutiliser la matière première de nos batteries Ultium, rendant les véhicules électriques que nous produisons encore plus durables et contribuant à réduire leurs coûts. »

La première usine de recyclage commerciale de Lithion verra le jour en 2023 grâce aux données recueillies via son usine pilote québécoise d’échelle industrielle mise en service en janvier 2020. L’ouverture de cette installation, d’une capacité de 7 500 tonnes métriques par an de batteries lithium-ion, sera suivie par le lancement de la première usine d’hydrométallurgie de Lithion en 2025. Lithion a plusieurs projets d’usines en cours pour les États-Unis, l’Europe et la Corée. Ces plans s’alignent directement avec la vision de l’entreprise de soutenir un déploiement rapide de sa technologie et une meilleure gestion de la fin de vie des batteries à travers le monde.

Articles similaires
Share via
Copy link