Retour sur la visite en Europe du ministre Champagne

 

Il y a quelques jours, le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, est revenu de son périple en Europe afin de rencontrer des dirigeants politiques et chefs d’entreprise, bien sûr, avec l’objectif de promouvoir le Canada en ce qui concerne la mobilité propre.

C’est en Allemagne et en Belgique que s’est rendu le Ministre Champagne afin de promouvoir le Canada en tant que destination de choix pour la fabrication de véhicules à zéro émission, l’approvisionnement et le traitement des minerais, et la production de batteries, et de discuter d’autres possibilités de collaboration en matière de recherche et d’innovation.

À Bruxelles, le ministre Champagne a rencontré la vice-présidente exécutive de la Commission européenne pour une Europe adaptée à l’ère du numérique et commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager. Ils ont discuté de ce qui pourrait être fait pour renforcer la coopération transatlantique à la lumière du contexte géopolitique actuel; également ils ont annoncé que le Canada entamerait des négociations officielles en vue d’une collaboration plus étroite dans le cadre du programme Horizon Europe de la Commission européenne, le programme axé sur les sciences, la recherche et l’innovation le plus important au monde. Le ministre Champagne a aussi rencontré le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, pour discuter des défis et des possibilités économiques qui se présentent à la fois au Canada et à l’Union européenne.

En Allemagne, le ministre Champagne s’est adressé à plus de 400 dirigeants réunis à l’occasion d’une conférence internationale de gestion organisée par Volkswagen. Le ministre, ainsi que le président-directeur général de Volkswagen, Oliver Blume, ont annoncé que le fabricant d’automobiles envisageait maintenant de construire au Canada sa toute première usine de fabrication de batteries en Amérique du Nord. À Stuttgart, le ministre Champagne a assisté à une réunion du conseil d’administration de Mercedes-Benz dans le but d’explorer des moyens de collaborer encore davantage avec l’entreprise dans les secteurs des batteries, de l’acier et de l’aluminium verts. Le ministre a aussi rencontré des représentants de BMW à Munich afin de promouvoir le Canada comme fournisseur stratégique de choix dans le domaine de la mobilité verte.

Enfin, toujours en Allemagne, le ministre Champagne a rencontré des représentants de Vacuumschmelze (VAC), une entreprise majeure de fabrication de matériaux magnétiques, pour jeter les bases d’un nouveau partenariat qui permettrait de collaborer au renforcement de la chaîne d’approvisionnement du Canada dans le secteur des véhicules électriques.

« Le Canada possède tout ce dont le monde a besoin pour prospérer dans l’économie du 21e siècle. Nous sommes déterminés à attirer des investissements du secteur privé et à travailler avec les industries et les entreprises pour les aider à innover, à croître, à créer des emplois et à être concurrentielles. Les entreprises européennes reconnaissent que le Canada est l’un des meilleurs endroits au monde pour faire des affaires. Les rencontres de cette semaine m’ont permis de réitérer que le Canada est une destination concurrentielle en matière d’investissements, notamment dans les domaines des technologies propres et des minéraux critiques, ainsi que dans les chaînes d’approvisionnement des automobiles et des batteries. Je ne ménagerai aucun effort pour attirer au pays encore plus d’investissements qui favoriseront la création d’emplois bien rémunérés en plus de stimuler la croissance économique, » a mentionné François-Philippe Champagne.

Articles similaires
Share via
Copy link