Savoir performer malgré la pression

J’évolue dans le monde de l’édition depuis de nombreuses années. Pour moi, c’est un éternel recommencement à tous les mois. Les dates de tombée se succèdent les unes après les autres. Je contribue à faire grimper mon sentiment d’urgence et j’alimente cette impression néfaste d’être constamment débordée.

Comme bon nombre de gens, je tire une certaine valorisation du fait de travailler fort, d’abattre de nombreuses tâches, parfois simultanément. Je suis bonne, je suis forte, je suis efficace, je suis indispensable, ou du moins, j’aime me faire croire que je le suis ! Cette pression cyclique m’a fait réfléchir à votre fin de mois. Si j’en crois certaines statistiques, 80 % des ventes dans le domaine de l’automobile neuve ou d’occasion se font dans les deux dernières semaines du mois. Encore pire, 60 % des ventes se font dans la dernière semaine du mois. Je ne suis donc pas la seule à vivre des fins de mois de grande pression !

Je lisais dernièrement que nous pouvons modifier ces cycles. Il est possible de briser cette routine en travaillant tous les jours comme nous le faisons à la fin de chaque mois. Avez-vous déjà pensé à l’impact que cela aurait sur les ventes si vos représentants vendaient tous les jours comme s’il s’agissait de la dernière journée du mois ? Il suffit de débuter le mois comme si cette journée était leur dernière chance d’atteindre leur objectif, de demeurer calme et détendu et d’être un peu plus influent avec les clients, et ce, tous les jours, pas seulement à la fin du mois. Cela permet de réduire le stress considérablement, d’avoir une attitude beaucoup plus professionnelle et de mieux gérer son temps.

Récemment, j’ai décidé de détailler mon emploi du temps aux 15 minutes près. J’avais besoin de savoir où s’enfuyaient toutes mes heures, moi qui ai l’impression de manger vite, de parler vite et de ne jamais dormir assez. L’exercice est fastidieux mais franchement révélateur. J’ai mis le doigt sur ce qui m’occupe et qui n’est ni nécessaire, ni utile, ni plaisant. Effectuer toutes mes tâches professionnelles avec efficacité ? Nécessaire. Superviser et donner du temps à mes grands adolescents ? Très nécessaire. Cuisiner des muffins pour la semaine ? Utile. Recevoir des amis à souper ? Plaisant. Si ça n’entre dans aucune case, ça mérite d’être réévalué sérieusement !

Cette intention, combinée à celle de prendre du temps pour moi, me permettra de mieux concentrer mes efforts et de libérer de l’espace pour ce qui me tient à cœur.

Alors, on oublie le calendrier et on tente d’être aussi efficace le jour un que le dernier !

À propos Linda Nadon

Linda Nadon est l'Éditrice d'Affaires automobiles. Elle peut être joint par courriel à lnadon@universusmedia.com.

Articles similaires
Share via
Copy link