Les ventes se sont calmées en août, mais maintiennent toujours un rythme record

septembre 7, 2016

ventes

Pour le deuxième mois d’affilée et le troisième au cours des quatre derniers, les ventes de véhicules neufs en août au Canada sont à la baisse par comparaison avec la même période de l’an dernier. C’est la première fois depuis le début de 2013 que nous connaissons deux mois consécutifs de baisse en matière de ventes, selon DesRosiers Automotive Consultants (DAC).

Pourtant, historiquement parlant, ç’a toujours été un bon mois. Même si les ventes de 172 034 voitures, camionnettes et utilitaires neufs ont perdu 2 points de pourcentage par rapport à août 2015, elles sont quand même les deuxièmes meilleures de l’histoire pour le mois et sont 8 % plus élevées que la moyenne des cinq dernières années, selon David Adams, président de Global Automakers of Canada (GAC).

Les ventes cumulatives à ce jour pour l’année ont légèrement diminué, mais restent 3,7 % et à 47 000 véhicules de plus qu’en 2015. Un nouveau record annuel est certainement possible. Pour ne pas déclarer une année record en décembre, il faudrait connaître des ventes à la baisse de 12 000 véhicules par mois au cours des quatre prochains mois par comparaison avec la même période de l’an dernier, mentionne Dennis DesRosiers de DAC. Et ça ne risque pas de se produire à moins d’une catastrophe économique.

Le taux annuel désaisonnalisé (TAD) pour le mois s’est maintenu à 1,9 million de véhicules, selon DAC, ce qui augure bien pour un autre record. Le record actuel, établi en 2015, se trouve juste sous 1,9 million.

Ces baisses récentes peuvent être à l’origine de préoccupations plus profondes, cependant, surtout qu’elles surviennent en parallèle avec ce que connaissent les États-Unis. Selon David Adams, la baisse des ventes en août correspondait avec un repli de 3,1 points de la confiance des consommateurs, comme l’a rapporté le Conference Board du Canada.

Si ces baisses se poursuivent, cela peut prévoir un repli plus important en 2017. Par contre, les choses peuvent revenir à la normale lorsque le pays retournera au travail après un été de vacances comme on n’en a jamais connu. Les ventes de septembre devront définir une tendance.

Ce qui est reconnu comme la norme, c’est que les ventes de camionnettes, y compris les VUS, continuent de dominer le marché avec 65,9 % des ventes en août et 65,2 % à ce jour pour l’année – un dixième de point de plus qu’il y a un mois.

Ford poursuit sa domination

Ford a pris la tête du peloton au chapitre des ventes pour le mois par une marge confortable, avec des ventes de 28 982 véhicules, en hausse de 9 % sur l’an dernier. À ce jour, les ventes de Ford sont en hausse de 11 %, augmentant son avance de 10 000 véhicules sur Fiat Chrysler Auto et allant chercher un point de pourcentage de part de marché.

Malgré une baisse des ventes de 8,5 % à 22 547 véhicules, ce qui a fait baisser ses ventes de 0,2 % par rapports à 2015, General Motors a dépassé FCA en deuxième place pour le mois. Les ventes de FCA ont fléchi de 19,7 % à 21 627 véhicules, en baisse de 2,4 % à ce jour pour l’année. Les pertes de FCA et de GMC représentent le déclin total pour le mois.

Toyota (+1,8 %) et Honda (+1,8 %) ont très bien performé pour occuper les quatrième et cinquième places respectivement. Hyundai (+2,9 %), Nissan (-3,1 %), Kia (+6,8 %), Mazda (-3,9 %) et Volkswagen (-23 %) ont complété le Top 10 dans l’ordre.

En termes de pourcentage, le grand gagnant pour le mois a été smart, en hausse de 327,3 %, suivi par Jaguar (+221,7 %), profitant de l’élan provoqué par l’arrivée du nouveau VUS F-Pace et de la berline XE. Mais toutes les marques de luxe européennes et japonaises ont connu un très bon mois, entraînées (outre par Jaguar) par Volvo (+17,6 %) et Acura (+15 %).

Parmi les marques grand public, Subaru (+34,8 %) a connu la hausse la plus importante. Outre FCA et GM, Volkswagen (-23 %), Mitsubishi (-11,4 %), Mazda (-3,9 %) et Nissan (-3,1 %) ont été les seules marques à connaître un déclin en août.

Note concernant les ventes de FCA

Il faudrait noter que les chiffres de FCA rapportés ici pour 2016 et 2015 sont basés sur une nouvelle méthodologie de rapport des ventes qui a exigé des rajustements aux statistiques précédentes du constructeur.

Selon un communiqué provenant de FCA, avec cette nouvelle méthodologie, on rapporte que les ventes étaient plus élevées en 2011, en 2013 et au début de 2016, mais plus basses en 2012, en 2014 et en 2015. L’écart maximal était de 0,6 % par comparaison avec ce qui avait été rapporté auparavant, et les ventes totales de 2011 à 2016 étaient 0,01 % plus élevées que ce qui avait été rapporté.

Si les ventes totales de FCA pour 2015 ont été rajustées à la baisse de 0,4 % à 291 946 véhicules, ce chiffre était suffisant pour lui permettre de conserver le titre de meilleur vendeur pour l’année.

[NOTE : Les données de ce rapport proviennent de DesRosiers Automotive Consultants, de Global Automakers of Canada et des divers constructeurs.]

Articles similaires
Share via
Copy link