Les constructeurs unis contre la Russie… sauf pour Renault

Avec la guerre en Ukraine, les constructeurs automobiles ont décidé de s’allier et de cesser toutes activités en Russie, et ce, afin de mettre de la pression sur Vladimir Poutine. BMW a été le premier à agir et Ford, GM, Mazda, Mitsubishi, Toyota, Nissan, Hyundai, Volkswagen, et les autres ont suivi. En fait, tous ont suivi sauf Renault. On dit qu’il craint que cette décision n’affecte la collaboration avec son partenaire local. En réponse à ce boycottage massif, le secrétaire de Russie Unie, Andrey Turchak a déclaré dans une déclaration publiée sur le site web du parti cette semaine que « la Russie propose de nationaliser les usines de production des entreprises qui se sont retirées ou fermer leurs opérations en Russie ». (Source : annuelauto) Lire l’histoire originale…

Articles similaires
Share via
Copy link