Afficher le salaire dans une offre d’emploi, bonne ou mauvaise idée ?

juillet 29, 2022

En 2022, les changements vécus dans le marché du travail ont donné l’occasion à plusieurs entreprises de revoir leurs façons de faire en matière d’embauche. Le recrutement, comme bien d’autres domaines, est influencé par les époques et les manières de faire qui les caractérisent. La grande majorité des secteurs d’activité éprouvent actuellement des difficultés en matière de recrutement. Est-ce que certaines pratiques et perceptions qui étaient la norme jusqu’à récemment peuvent nuire à la recherche d’employés en 2022 ?  Il est important de remettre en question nos procédures pour être en mesure de s’adapter à la réalité changeante du marché du travail.

Tout commence par l’affichage de l’offre d’emploi. Il s’agit du premier contact avec les candidats potentiels qui véhicule l’image de votre entreprise. Certaines organisations peuvent ressentir un malaise en affichant le salaire dans leur offre d’emploi. Que ce soit par peur de perdre une partie de leur pouvoir de négociation lors de l’embauche ou pour éviter la surenchère avec les concurrents, peu de recruteurs mettent les conditions salariales de l’avant lors d’un processus de recrutement. Pourtant, définir clairement les possibilités salariales a de nombreux avantages, autant pour l’employeur que pour le candidat. 

Divulguer le salaire, que ce soit une fourchette salariale annuelle ou un taux horaire fixe, permet de sauver du temps à tout le monde. Bien sûr, le salaire n’est pas l’unique objectif d’un emploi, mais il n’en demeure pas moins une composante essentielle. Afficher le salaire permet une présélection de candidats en éliminant les gens qui, de toute façon, n’auraient pas accepté votre offre salariale. Par ailleurs, cela permet de définir clairement les attentes du candidat lors de l’entrevue et de rendre la négociation sur le salaire moins difficile puisqu’il n’y a pas de surprise. Les candidats apprécient habituellement que le salaire soit divulgué puisque cela démontre de la transparence de la part de l’entreprise.

La technologie a également modifié l’accès des chercheurs d’emplois à l’information concernant les tendances salariales de leur domaine. En 2022, il existe désormais plusieurs sites web où il est possible de consulter le salaire moyen pour chaque profession en fonction du secteur d’activité et de la région. Le salaire n’est donc plus un secret bien gardé par les employeurs, les candidats connaissent désormais les possibilités salariales que leur offre leur domaine.

« Il est important de remettre en question nos procédures pour être en mesure de s’adapter à la réalité changeante du marché du travail. »

Si la mention du salaire vous inquiète, commencez par mentionner une fourchette salariale. Cela vous permettra de garder un certain contrôle en cas de négociation tout en faisant preuve de transparence envers vos candidats. N’oubliez pas que, de toute façon, le sujet du salaire fera surface tôt ou tard, alors pourquoi ne pas s’y préparer. 

Alternative possible 

Sachez que pour les concessionnaires de la grande région de Québec, il existe une alternative pour vous aider à effectuer un processeur de recrutement minutieux et professionnel. La Corporation Mobilis offre une grande variété de services de recrutement à ses membres pour les accompagner dans ce processus. Il me fera plaisir de vous aider à combler vos besoins de main-d’œuvre et vous accompagner dans votre recherche d’employés. N’hésitez pas à me contacter pour plus d’information !

À propos Cloe Gauvin

Cloé Gauvin est conseillère en ressources humaines à la Corporation Mobilis. Vous pouvez la joindre à recrutement@corporationmobilis.com

Articles similaires
Share via
Copy link