Les écoles de conduite en difficulté

Le problème de main d’œuvre est pratiquement devenu banal… mais il s’agit tout de même d’un grave problème et plusieurs entreprises crient à l’aide. C’est notamment le cas pour les écoles de conduite. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, on demande au gouvernement de pouvoir fixer eux-mêmes le prix des cours, qui est actuellement déterminé par la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ). On pourrait ainsi offrir un meilleur salaire aux employés. « Les jeunes, aussitôt que tu leur dis le salaire, ils partent, » a mentionné à ce sujet Josée Turcotte, propriétaire de quatre écoles Tecnic au Lac-Saint-Jean. Et avec de nombreux départs à la retraite dans les prochaines années, le problème pourrait prendre de l’ampleur… (Source : lequotidien) Lire l’histoire originale…

Articles similaires
Share via
Copy link