La reprise des ventes d’automobiles au Canada fléchit en novembre

Après avoir touché le fond en avril en raison de la pandémie de COVID-19, les ventes de véhicules neufs ont rebondi rapidement pour s’approcher à moins de 5 % des chiffres de juillet de l’an dernier et elles ont continué sur leur lancée jusqu’en novembre !

Les ventes de 128 351 véhicules neufs en novembre, selon les estimations de DesRosiers Automotive Consultants (DAC), ont diminué de 10,4 % par rapport au même mois en 2019. Et le taux annuel désaisonnalisé des ventes (TAD), qui était constamment supérieur à 1,8 million depuis juillet, est tombé sous la barre des 1,7 million pour le mois.

Par conséquent, les ventes estimées depuis le début de l’année à 1 429 472 véhicules, à un mois de l’échéance en 2020, continuent d’être en baisse de plus de 20 % (estimées à 20,8 %) par rapport à la même période de l’an dernier.

La baisse de novembre semble avoir été attribuable, du moins en partie, aux mesures restrictives et aux fermetures résultant de la deuxième vague de COVID-19 qui touche le pays. « Il a toujours été évident que la reprise du marché n’allait pas se faire de façon régulière », a déclaré Andrew King, associé directeur chez DAC.

« La confiance des consommateurs a également stagné au cours des deux derniers mois avec la hausse du nombre de cas de COVID-19 », a observé Rebekah Young, de La Banque Scotia. « Les pénuries de véhicules et la diminution des incitatifs à l’achat peuvent également avoir un effet contraire sur les ventes à l’approche de la fin de l’année », a-t-elle noté.

« Avec un seul mois restant en 2020, le marché global connaîtra sans doute une baisse d’environ 20 % pour l’année et un niveau de ventes légèrement supérieur à 1,5 million de véhicules, selon Andrew King. « Nous nous attendons à ce que les ventes demeurent basses en décembre », la Banque Scotia a révisé à la baisse ses prévisions antérieures pour l’ensemble de l’exercice de 1,6 million de véhicules, pour les réduire à environ 1,56 million d’exemplaires.

Si décembre devait répéter le déficit de 10 % de novembre, nous pourrions nous attendre à un total final d’environ 1,53 million de véhicules. La Banque Scotia s’attend à ce que certaines activités d’achat soient reportées à l’année 2021 et prévoit un rebond sain à 1,8 million de véhicules pour l’année, malgré quelques difficultés au début de l’année jusqu’à ce que les effets de la deuxième vague soient passés.

Résultats positifs de la plupart des marques qui publient un rapport

Bien que les constructeurs d’automobiles, pour la plupart, continuent de ne publier des résultats de ventes détaillés que trimestriellement, ceux qui ont révélé leurs chiffres de novembre ont connu des résultats, pour la plupart, positifs. Genesis, qui a pris du retard dans le marché en octobre, a pris la tête du peloton en novembre en pourcentage, avec 143 ventes, soit une amélioration de 36,2 % par rapport à 2019. Depuis le début de l’année, les ventes de Genesis de 1 041 véhicules sont toutefois à la baisse de 26,1 %, ce qui reste inférieur à la moyenne du marché.

Volvo a poursuivi sa progression régulière avec 1 004 ventes en novembre, en hausse de 13,1 % par rapport au même mois de l’an dernier. Les ventes cumulatives de 8 213 véhicules à ce jour n’ont diminué que de 10,7 %, ce qui est bien en avance sur la moyenne du marché.

Kia a également continué à faire des gains avec 6 220 ventes au cours du mois, une augmentation de 8,1 %. Depuis le début de l’année, les ventes de 67 613 véhicules ont diminué de seulement 6,3 %, ce qui constitue le meilleur résultat de tous les rapports de marques. Subaru a connu un autre meilleur résultat pour le mois de novembre, avec 5 552 véhicules vendus, soit une amélioration de 7,5 % par rapport à 2019. Depuis le début de l’année, les ventes n’ont diminué que de 10 %. Mazda a vendu 5 574 véhicules neufs en novembre, en hausse de 5 % par rapport à l’an dernier, tandis que ses ventes annuelles de 53 622 véhicules ont également dépassé la moyenne du marché, en baisse de 14,6 % seulement.

Bien que les ventes de 9 635 véhicules de Hyundai en novembre aient diminué de 8,9 % par rapport au même mois l’an dernier, elles ont tout de même dépassé la moyenne du marché. Tout comme ses ventes annuelles de 104 713 véhicules, en baisse de 16,5 % par rapport à la même période en 2019. Toyota Canada a déclaré 15 878 ventes en novembre en combinant les chiffres de Toyota et de Lexus, sans décomposer le fractionnement des produits, soit une baisse de 16,8 % par rapport à la même période l’an dernier.

Une ventilation complète des ventes pour tous les fabricants sera publiée pour le quatrième trimestre et pour l’ensemble de l’année après décembre.

Articles similaires
Share via
Copy link