Il est temps de rouvrir en toute sécurité la frontière entre le Canada et les États-Unis

Nous avons besoin d’un plan concret et immédiat de réouverture des frontières.

Au moment d’écrire ces lignes, le déploiement de la vaccination contre la COVID-19 au Canada et aux États-Unis se fait à la vitesse grand V. En quelques mois, près de 200 millions de doses ont été administrées dans les deux pays. Au Canada, plus de 35 % de la population est entièrement vaccinée tandis qu’on en est à 48 % aux États-Unis.

Il ne faut pas oublier non plus que les taux d’infection diminuent de façon exponentielle dans les deux pays, et tous les autres indicateurs COVID pointent actuellement dans la bonne direction. À toutes fins utiles, il semble bien que nous soyons en train de tourner la page après un an et demi de pandémie.

Malgré ces développements positifs, la fermeture de frontière entre le Canada et les États-Unis a été prolongée d’un mois. La décision initiale de mettre un terme à tous les voyages non essentiels en provenance des États-Unis en mars 2020 était la bonne chose à faire ; en effet, la pandémie était manifestement mal gérée par l’administration précédente aux États-Unis, et les cas de COVID-19 augmentaient à un rythme alarmant.

La décision a été bien reçue par les Canadiens et comprise par les Américains. Cela a contribué à briser la chaîne de transmission et à protéger des vies dans les deux pays à ce moment-là. Cela dit, après seize mois, il est assez décevant de constater que le gouvernement Trudeau n’a publié aucun plan concret pour rouvrir progressivement et en toute sécurité la frontière, alors que les taux de vaccination augmentent rapidement, et que les cas ont considérablement diminué dans les deux pays.

« La libre circulation des personnes, des ressources et des biens entre le Canada et les États-Unis est la pierre angulaire de la relation entre les deux pays. »

La libre circulation des personnes, des ressources et des biens entre le Canada et les États-Unis est la pierre angulaire de la relation entre les deux pays. La plus longue frontière terrestre non défendue (8 891 kilomètres) au monde fait l’envie d’autres nations dans le monde entier et est la source de prospérité économique depuis des décennies pour les deux pays.

De nombreuses entreprises des secteurs du tourisme, de l’accueil et de l’hébergement ont fait d’importants sacrifices pour protéger tous les Canadiens, et la réouverture rapide de la frontière pourrait leur permettre de survivre à cette crise sans précédent.

Selon la rumeur, l’administration Biden aurait fait de la réouverture de la frontière une priorité depuis son entrée en fonction en janvier dernier, mais les réticences semblent être du côté canadien.

Le gouvernement Trudeau a récemment annoncé un assouplissement des règles de quarantaine. Ainsi, les Canadiens entièrement vaccinés n’auront plus à se mettre en quarantaine à leur retour au Canada. Cela dit, avant le départ et à l’arrivée, les exigences en matière de dépistage de la COVID-19 demeurent en place.

Bien qu’il s’agisse d’un pas dans la bonne direction vers la réouverture complète de la frontière, ce n’est tout simplement pas suffisant. Les voyages non essentiels entre les deux pays sont toujours limités, et les Américains entièrement vaccinés ne sont toujours pas autorisés à entrer au Canada à des fins non essentielles. Cela soulève la question suivante : quelle est la différence entre un Canadien entièrement vacciné et un Américain entièrement vacciné ?

Il convient également de noter que les restrictions de voyage entre les deux pays sont également très incohérentes selon le mode de transport. Les Canadiens les plus riches, qui peuvent se permettre d’acheter un billet d’avion, peuvent librement prendre l’avion pour les États-Unis avec peu ou pas de restrictions à l’arrivée. Alors que les déplacements non essentiels sont toujours interdits à la frontière terrestre.

L’application incohérente actuelle de ces restrictions sur les voyages ajoute l’insulte à l’injure pour les entreprises qui dépendent des voyages entre le Canada et les États-Unis et qui ont subi les affres de la pandémie.

Les vaccins ont été notre moyen de sortir de cette pandémie. Par conséquent, il est temps de rouvrir progressivement et en toute sécurité la frontière, du moins pour les Canadiens et les Américains entièrement vaccinés.

Il est maintenant temps de rouvrir progressivement la frontière. Les entreprises ne peuvent plus se permettre d’attendre. Nous avons besoin d’un plan concret et immédiat de réouverture des frontières. La reprise économique même du Canada et des États-Unis après la COVID en dépend.

Articles similaires
Share via
Copy link