Sondage : Le coût de la vie a un sérieux impact sur les achats importants, tel qu’un véhicule

Selon un sondage de la firme Léger, commandé par Toyota Canada, il n’y a aucun doute, l’augmentation du coût de la vie affecte les Canadiens. Ceci crée un changement de comportement chez les consommateurs, notamment dans le domaine des transports.

La perception des Canadiens en ce qui concerne ce qui est abordable change au fil du temps. Et le sondage de Léger fait la lumière sur ces pressions économiques. Les résultats observés révèlent des changements clés dans le comportement des consommateurs, notamment dans le marché de l’automobile, ainsi que la nécessité pour les constructeurs d’offrir une valeur élevée tout au long du cycle de propriété.

La majorité des Canadiens reportent ou annulent des achats importants, du moins, 56 % d’entre eux répondent aux préoccupations liées à l’abordabilité en annulant ou en reportant au moins un achat important. Les domaines les plus touchés sont les voyages (34 %), les véhicules personnels (21 %) et les rénovations domiciliaires (20 %). L’Alberta (66 %), le Manitoba et la Saskatchewan (61 %), et la Colombie-Britannique (58 %), enregistre les pourcentages les plus élevés d’achats reportés..

L’âge est aussi un facteur important dans les achats reportés ou annulés : 18-34 ans : 63 % des personnes interrogées ont déclaré avoir reporté ou annulé des achats ; 35-54 ans : 62 %  et 55 ans et plus : 46 %.

18-34 ans : Les principales catégories sont les voyages (40 %), les véhicules personnels (22 %) et l’accession à la propriété (20 %). 35-54 ans : les principales catégories sont les voyages (38 %), les rénovations domiciliaires (28 %) et les véhicules personnels (26 %). 55 ans et plus : 53 % déclarent ne pas avoir reporté ou annulé d’achats.

La majorité des Canadiens modifient leur approche en matière de propriété d’un véhicule

« En cette période de fortes pressions financières, il est crucial pour les Canadiens de savoir comment dépenser judicieusement leur budget automobile pour obtenir une valeur à long terme », a déclaré Stephen Beatty, vice-président de Toyota Canada. « Il ne s’agit pas seulement du coût d’acquisition d’une nouvelle voiture, mais aussi des coûts d’utilisation et d’entretien ainsi que de la valeur de revente », a-t-il ajouté.

Cinquante-neuf pour cent (59 %) des Canadiens pensent qu’il est moins facile financièrement de posséder un véhicule aujourd’hui par rapport à la génération de leurs parents. La pression est la plus forte chez les résidents de la Colombie-Britannique.

En raison de problèmes d’abordabilité, 66 % des personnes interrogées ont déclaré avoir modifié leur approche de la propriété d’un véhicule au cours de l’année écoulée. Plus précisément, ils ont décidé de :

Reporter l’achat d’un véhicule neuf (31 %)

Opter pour un véhicule d’occasion (27 %)

Chez les jeunes conducteurs âgés de 18 à 34 ans, ce chiffre s’élève à 31 %, contre 23 % chez les 55 ans et plus.

À la lumière de ces résultats, il est essentiel que les constructeurs automobiles se concentrent sur l’abordabilité tout au long du cycle de vie de propriété.

« Nous abordons ces besoins des consommateurs avec trois stratégies distinctes : 1) offrir une gamme complète de véhicules, y compris des petites voitures ; 2) mettre l’accent sur la qualité, la durabilité et la fiabilité pour éviter les réparations coûteuses ; et 3) faire du rendement énergétique une priorité pour tous nos groupes propulseurs à essence et électrifiés afin de garantir de faibles coûts d’utilisation tout en réduisant notre empreinte environnementale », a déclaré M. Beatty.   « C’est ce qui permet à des véhicules comme la Corolla hybride de remporter en 2024 le Prix Vincentric du coût de propriété le plus bas au Canada. Nous travaillons d’arrache-pied pour répondre aux besoins de nos clients sur le long terme. »

Articles liés
Share via
Copy link