Pourquoi faire carrière dans l’industrie de l’automobile ?

L’industrie de l’automobile, c’est l’histoire d’une passion. Le rêve de jeunes qui jouent avec de petites voitures ou, encore, le rêve devenu réalité d’adultes qui retombent en enfance devant la brillance d’une peinture, les courbes du modèle de l’année, la sonorité d’un moteur ou, encore, l’odeur de cuir ou des pneus neufs.

Industrie-phare au Québec, deuxième force économique de la province, il s’agit d’un secteur qui offre une stabilité d’emploi. En tout temps, les entreprises du secteur de l’automobile sont prêtes à accueillir de nouveaux employés, et les défis sont variés !

De prime abord, il est possible de penser à une carrière de mécanicien, de débosseleur ou de préposé à l’esthétique. Dans les faits, il y a des occasions en finances, en administration, en ressources humaines, en marketing, en développement des affaires, et plus encore. Il existe plus d’une centaine de postes variés au sein des concessions et des ateliers de carrosserie du Québec.

Faire carrière dans une concession ou un atelier de carrosserie, c’est avoir l’occasion de travailler majoritairement sur des véhicules neufs. C’est donc d’être toujours formé sur les dernières tendances du marché ainsi que sur les plus récentes technologies et de toucher à ce qu’il y a de plus tendance. Caméras de recul, nouveaux GPS intégrés, haut-parleurs modernes, fonctionnalités dignes d’une navette spatiale, rien n’est à l’épreuve de la modernité.

« En tout temps, les entreprises du secteur de l’automobile sont prêtes à accueillir de nouveaux employés, et les défis sont variés ! »

Pénurie de main-d’œuvre. Assurance de trouver un emploi facilement après les études. Possibilité de choisir son employeur. Nouveaux défis. Occasions de développement. Le marché québécois est en pleine ébullition, et tous les secteurs disent offrir ce qu’il y a de mieux.

Pourquoi choisir l’industrie de l’automobile ? Pour l’émotion.

La voiture qu’un mécanicien répare avec logique, c’est celle qu’un client a choisie minutieusement, au terme de plusieurs mois de recherches, l’aubaine du siècle ou le rêve d’une vie. C’est de l’émotion.

La voiture qu’un conseiller aux Ventes recommande à son client, c’est celle qui aura suffisamment de place pour transporter ses 4 enfants avec leur équipement de sport, celle qui empêchera sa grand-mère de se promener avec une vieille bagnole qui lui donne mal au dos, c’est sa première voiture électrique ou le modèle de ses rêves pour souligner ses 50 ans. C’est de l’émotion.

La voiture qu’un carrossier réparera avec détail, minutie et passion, c’est pour oublier la colonne qui nous a échappé dans le stationnement souterrain, la plaque de glace invisible ou le petit garçon du voisin qui apprend à écrire son nom sur notre voiture avec un caillou. C’est de l’émotion.

C’est l’occasion de contribuer à quelque chose de grand, c’est-à-dire à chacun des déplacements des Québécois. C’est de jouer un rôle actif pour leur permettre de se rendre au travail, de faire un road trip entre amis, d’aller souper chez la famille, de se rendre à une partie de pêche ou… simplement de faire partie intégrante du quotidien de 8 millions de Québécois.

Choisir les concessions, c’est faire le choix de vivre chaque jour avec passion et émotion.

Articles similaires
Share via
Copy link